mis à jour le

La Fondation Nationale pour l’Education Financière dévoile sa stratégie

En dépit du développement de notre système financier, une frange très importante de la population reste déconnectée de la culture financière alors que ce secteur se complexifie davantage sous l'effet des évolutions des produits, des marchés financiers et des technologies. Face à cette situation, plusieurs initiatives individuelles ont été prises au cours de ces dernières années, en particulier par les régulateurs du marché financier et les pouvoirs publics, pour assurer une éducation financière nécessaire à une meilleure inclusion et une plus grande protection des citoyens contre les risques financiers. C'est dans un souci de fédération de toutes ces initiatives, et pour une plus grande efficience des programmes d'éducation financière, qu'a été créée la Fondation nationale pour l'éducation financière (1), laquelle a dévoilé, le jeudi 18 avril 2013, à Casablanca, son plan d'action pour la période 2013-2015. Dans les grandes lignes, cette stratégie triennale est définie en tenant compte d'un diagnostic de besoins des populations ciblées mais aussi de la cartographie des initiatives existantes en matière d'éducation financière. Elle cible plusieurs segments de la population, aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural, et s'articule autour de deux grands axes fondamentaux.

Stratégie en deux axes

Le premier axe consiste en la mise en place des programmes de sensibilisation et d'éducation financière adaptés aux différents segments de la population afin de favoriser l'inclusion financière. Cet axe se traduira, d'une part, par l'organisation d'actions de sensibilisation et d'éducation financière pour les jeunes et l'intégration de l'éducation financière dans le cursus scolaire. Dans ce cadre, il faut rappeler l'organisation du 18 au 22 mars 2013 de la seconde édition des Journées de la Finance pour les enfants et les jeunes. Cette seconde édition a connu un franc succès en profitant à 57 000 bénéficiaires dans les 16 régions du Royaume pour un objectif de départ de 50 000 élèves ciblés. Face à l'engouement des élèves et de leurs parents pour les programmes de l'éducation financière, la Fondation travaille en collaboration avec le Ministère de l'Education Nationale en vue d'intégrer l'éducation financière dans le cursus scolaire. D'autre part, elle se matérialisera par des actions de sensibilisation auprès des populations n'ayant pas accès aux servies financiers selon une approche régionale et l'intégration de l'éducation financière comme composante des programmes d'alphabétisation, de promotion des pratiques du microcrédit, etc.

Le second axe de cette stratégie s'attèle au développement des compétences de la population afin de doter celle-ci d'une formation à même de l'aider à assumer les décisions et les risques financiers. Elle se matérialise par l'organisation de campagnes de sensibilisation de la population pour améliorer ses connaissances des produits et risques financiers et l'éducation financière des très petites entreprises.

Ces actions permettront aux populations ciblées d'apprendre davantage le langage de l'argent (dépenser, épargner, emprunter un crédit, investir, etc.), de faciliter leur bancarisation et leur inclusion financière.

Grâce à cet ensemble d'actions, les partenaires visent à «sensibiliser les différents segments de la population en vue de développer et d'améliorer leurs connaissances financières et des risques y afférant et de les encourager à recourir aux services financiers tout en ayant des comportements responsables dans le futur», a expliqué M. Abderrahim Bouazza, Directeur de la Direction de la Supervision bancaire de Bank Al-Maghrib.

Enfin, pour mener à bien sa mission, la Fondation dispose d'un budget de 6 MDH et peut compter sur les apports volontaires de ses membres et éventuellement des soutiens d'institutions internationales.

MD

...................................................

(1) : La Fondation nationale pour l'éducation financière comprend 13 membres : 4 ministères, 4 régulateurs et 5 associations. Elle est ouverte à tout acteur partageant les convictions citoyennes des fondateurs.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

stratégie

AFP

En Afrique, financer la forestation, une stratégie contre le réchauffement?

En Afrique, financer la forestation, une stratégie contre le réchauffement?

AFP

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

AFP

Stratégie de la terre brûlée contre Boko Haram au Nigeria

Stratégie de la terre brûlée contre Boko Haram au Nigeria