mis à jour le

PDS, APR, PARTI REWMI ET CDBD : Même combat

Les élections locales de 2014 vont être singulières, en ce sens qu'elles surviennent un an seulement après la seconde alternance démocratique à la tête de l'Etat. Au Sénégal, il n'y a pas de parti au pouvoir, mais plutôt une coalition. A l'évidence, l'alliance "Benno Bokk Yakaar "a peu de chances de sortir indemne de ces joutes électorales. Alors, c'est la voie ouverte aux alliances locales, à défaut d'une alliance nationale.


L'Apr ira seule ou pas aux élections locales ? Partout où il ne se sent pas fort et majoritaire, le parti du chef de l'Etat tentera, sans doute, de s'allier les hommes et organisations les plus représentatifs mais, ce sera pour revendiquer la tête de liste. Naturellement, une telle volonté de caporalisation ne fera pas recette dans les localités tenues par ses alliés ou ses adversaires. Ainsi, dans des capitales régionales comme Dakar, Thiès, Saint-Louis, Diourbel, Ziguinchor, Podor, Kaolack et Louga, par exemple, il serait peu probable que les maires abandonnent de gaieté de c½ur leurs communes, au nom d'une prétendue alliance. En revanche, dans les localités de seconde zone, comme les communautés rurales et présidences de région, pourraient naître des alliances locales, tout comme des rébellions ne sont pas à exclure. Ce sera alors le lieu des incertitudes et des chevauchées et échappées incontrôlées, de la part des hommes du sommet. D'aucuns voudront prouver à Macky Sall qu'il s'est trompé tandis que les plus «mal servis» seraient tentés d'appeler au vote-sanction. Dans l'un comme dans l'autre cas, Macky Sall restera l'otage de politiciens véreux, uniquement mus par les strapontins qu'ils occupent ou qu'ils souhaitent occuper. Aussi, pourrait-on voir germer toutes sortes d'alliances : Idrissa Seck, pour mieux s'implanter dans certaines grandes villes et s'ancrer dans le libéralisme «Wadien», pourrait faire son shopping aux côtés du parti dont il dit être «l'actionnaire majoritaire», le Pds. Et, pourquoi pas, s'allier toutes ces autres branches parties en lambeaux depuis la perte du pouvoir, parmi lesquelles, l'Union des Centristes du Sénégal (Ucs) d'Abdoulaye Baldé, décidé à conserver sa mairie de Ziguinchor, mais aussi, de gagner d'autres contrées, la Convention démocratique Bokk Guis-Guis (Cdbg) de Pape Diop qui aurait déjà rencontré Idrissa Seck, même si sa décision déclarée est d'aller seul aux Locales. En politique, aucune position, aucune décision n'est figée. Même Dr Lamine Bâ pourrait rejoindre ce camp des libéraux, si Macky Sall ne se positionne pas à temps. Face à un large regroupement des libéraux, la coalition Benno Bokk Yakaar, pèsera-t-elle lourd avec son unité de façade ?
Sidy THIAM
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Rewmi

Moussa Keita

Abdourahmane Diouf de Rewmi sur la pénurie d’eau :

Abdourahmane Diouf de Rewmi sur la pénurie d’eau :

Moussa Keita

Rewmi fm 97.5 vous propose tous les dimanches, une émission consacrée

Rewmi fm 97.5 vous propose tous les dimanches, une émission consacrée

Moussa Keita

Benno Bokk Yakaar

Benno Bokk Yakaar

mème

AFP

Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant

Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant

AFP

Soudan du Sud: l'accord de paix doit avancer, même sans Riek Machar

Soudan du Sud: l'accord de paix doit avancer, même sans Riek Machar

AFP

Côte d'Ivoire: un incendie tue six membres d'une même famille

Côte d'Ivoire: un incendie tue six membres d'une même famille

combat

AFP

Le Caire: dans l'enfer des embouteillages, un combat quotidien

Le Caire: dans l'enfer des embouteillages, un combat quotidien

AFP

Bénin: le combat des maternités contre la transmission du sida aux bébés

Bénin: le combat des maternités contre la transmission du sida aux bébés

AFP

Gabon: nouveau code pour que les journaux ne soient plus des outils "de combat politique"

Gabon: nouveau code pour que les journaux ne soient plus des outils "de combat politique"