mis à jour le

Libye : le conflit favorise le commerce illégal d'armes

La fragilité de la Libye fait la part belle aux commerces illicites. L'instabilité qui caractérise le climat du pays est propice à des échanges prohibés d'armes. Le Sahara, non maîtrisable dans sa vaste étendue, est le lieu parfait pour que la « passe d'armes » se fasse sans être surprise par les autorités locales. Suite à l'attentat contre l'ambassade de France le 23 avril dernier, l'Hexagone souhaite former des Libyens pour le métier de garde- frontières. Dans un rapport rendu public en février, l'ONU s'alarmait de l'existence de « convois clandestins destinés au trafic vers plus d'une douzaine de pays portant sur des armes aussi bien lourdes que légères ».

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Libye

AFP

Tchad: fermeture de la frontière avec la Libye

Tchad: fermeture de la frontière avec la Libye

AFP

Tunisie: découverte de caches d'armes

Tunisie: découverte de caches d'armes

AFP

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

conflit

AFP

Libye: après la défaite de l'EI, craintes d'un conflit généralisé

Libye: après la défaite de l'EI, craintes d'un conflit généralisé

AFP

Mozambique: 5.000 personnes déplacées par le conflit

Mozambique: 5.000 personnes déplacées par le conflit

AFP

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

commerce

AFP

L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain

L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain

AFP

Le commerce controversé de l'ivoire

Le commerce controversé de l'ivoire

AFP

Le commerce international du perroquet gris d'Afrique interdit par la Cites

Le commerce international du perroquet gris d'Afrique interdit par la Cites