mis à jour le

« Halte à toutes formes d’agressions contre les femmes ! Restons vigilantes ! »

Depuis l’arrivée des islamistes nahdhaouis au pouvoir ,une vague de violence contre les femmes déferle sur la Tunisie . Même une gamine de 3 ans n’a pas échappé au viol au vu et au su des autorités en place . Réagissant à ce silence complice la société civile tunisienne tire la sonnette d’alarme . La dernière en date , l’Association Tunisienne des Femmes Démocretes ( ATFD ) qui publie le communiqué suivant :

Les militantes de l'Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD), ébranlées par la vague de viols de femmes, des atteintes et violations multiples de ses droits, de la précarité, du chômage et de la violence à l'encontre des plus âgées aux plus bas âges, ont décidé d’agir…

L’ATFD a lancé , mardi 23 avril , une campagne « Halte à toutes formes d'agressions contre les femmes ! Restons vigilantes ! »  . Une campagne de sensibilisation contre la violence sexuelle à l'égard des femmes et baptisée «Halte aux agressions sexuelles contre les femmes».

La recrudescence de la violence est bel et bien réelle. Artistes, journalistes, militantes et plus généralement les femmes actives dans l'espace public, ont été toutes agressées, et…. partout !

Dans les établissements scolaires pour remettre en cause la mixité ; dans les jardins d'enfants qui sont sans contrôle, ni institutionnellement, ni pédagogiquement et où le niqab des enseignantes et le hijab des petites filles sont jalousement revendiqués ; dans les internats et les foyers des lycéennes et étudiantes où les descentes se multiplient; dans les moyens de transports, dans tous les espaces publics : harcèlement des femmes « laïques », intimidations et provocations.

« Nous considérons que ces violences, surtout sexuelles, émanent d'un système patriarcal, ici comme ailleurs, stigmatisant le corps des femmes en se l'appropriant et en le contrôlant et imprégnant toutes les institutions par ses représentations (police, justice, médicales, etc.) (...)

Fidèles à nos principes et constamment engagées dans la lutte contre les violences et les discriminations à l'égard des femmes, nous continuons à mener nos campagnes contre les violences sexuelles en application de notre attachement à l'universalité et l'indivisibilité des droits humains des femmes ». a souligné Ahlem Belhaj présidente de l'ATFD.

Pour L'ATFD, « il faudrait mettre en place une stratégie nationale de lutte contre la violence à l'encontre des femmes incluant une action au niveau des appareils sécuritaire, judiciaire et médical ».

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

formes

group promo consulting

40 bouchers formés aux techniques de découpe et d’hygiène de la viande au Sénégal

40 bouchers formés aux techniques de découpe et d’hygiène de la viande au Sénégal

Nabil

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Nabil

Sécurité routière au Burkina : 45 moniteurs d'auto-école formés et prêts à servir

Sécurité routière au Burkina : 45 moniteurs d'auto-école formés et prêts à servir

femmes

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception