mis à jour le

Coupes budgétaires<br>Le coup de gueule des conseillers

Points: 
Ils pointent la faiblesse des prévisions du gouvernement
Et l'absence d'une étude d'impact pour déterminer les répercussions
Une décision qui risque de saper la crédibilité des données financières vis-à-vis des institutions internationales

UNE semaine après l’intervention du ministre des Finances, les membres de la commission chargée de ce dossier à la Chambre des conseillers ont pointé les défaillances de la gestion gouvernementale des dossiers économiques et financiers, lundi dernier, en présence de Idriss Azami, ministre du Budget. Différents conseillers ont déploré la «prise de décision unilatérale par le gouvernement, sans impliquer l’institution parlementaire».

Légende Image: 

Hakim Benchemach, chef du groupe du PAM, a estimé que «le gouvernement pouvait agir sur d’autres leviers pour augmenter les recettes, notamment en s’attaquant au reliquat des impôts non perçus depuis 2004, qui dépasse 30 milliards de DH»

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources