mis à jour le

Congo: un rapport européen d'évaluation sur les explosions de Mpila de mars 2012

La délégation de l'Union européenne au Congo (UE) a rendu public mercredi son rapport sur les opérations de déblaiement et de dépollution du quartier de Mpila, dans l'est de Brazzaville, suite aux explosions meurtrières d'un dépôt de munitions début mars 2012.

"Les projets financés par l'UE (...) ont permis de dépolluer une surface d'environ 145 hectares et de neutraliser plus de 2,6 millions de munitions non explosées et des munitions de petits calibres", a indiqué l'UE dans un communiqué remis à la presse lors de la présentation du rapport.

"Malgré l'important travail des partenaires, des munitions subsistent en profondeur. Ces munitions pourraient représenter un danger compte tenu notamment du projet de construction de bâtiments nécessitant des fondations en profondeur", a prévenu l'Union européenne.

Elle a appelé le gouvernement congolais "à procéder à une réévaluation des risques qui subsistent en vue de déterminer et exécuter les actions de déminage et de dépollution susceptibles de lever ces risques".

L'évaluation a été réalisée par le Centre international de déminage humanitaire de Genève et le programme universitaire indépendant Small Arms Survey, suites aux actions financées par l'UE à hauteur de plus de 2.5 millions d'euros, selon le communiqué de l'UE.

Les opérations ont été réalisées par les ONG Mines Advisory Group (MAG), Demeter et Handicap international, en collaboration avec les Forces armées congolaises et le Service de l'action antimines des Nations Unies (UNMAS), précise le communiqué.

"Avec la certification des Nations unies, nous pouvons affirmer que le haut risque a été écarté à Mpila. Mais une chose est vraie, en matière de déminage le risque zéro n'existe pas", a expliqué à l'AFP, le colonel Serge Oyobé coordonnateur des opérations de dépollution.

Le 4 mars 2012, les explosions d'un dépôt de munitions et d'armement du camp des blindés de Mpila avait fait près de 300 morts, plus de 2.300 blessés et 17.000 sans abris.

AFP

Ses derniers articles: Le tourisme marocain fait de la résistance  Nigeria: le vice-président Osinbajo, de l'ombre  Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans 

rapport

AFP

Réélection de Bongo au Gabon: un rapport de l'UE pointe des "anomalies"

Réélection de Bongo au Gabon: un rapport de l'UE pointe des "anomalies"

AFP

Soudan du Sud: rapport accablant sur les Casques bleus, leur commandant limogé

Soudan du Sud: rapport accablant sur les Casques bleus, leur commandant limogé

AFP

AfSud: Zuma demande

AfSud: Zuma demande

européen

AFP

La volaille sud-africaine mise en péril par le  poulet européen

La volaille sud-africaine mise en péril par le poulet européen

AFP

Sommet européen dès jeudi après la tragédie des migrants en Méditerranée

Sommet européen dès jeudi après la tragédie des migrants en Méditerranée

AFP

Mauritanie: le Parlement européen appelle

Mauritanie: le Parlement européen appelle

explosions

AFP

Nigeria: deux personnes tuées dans des explosions attribuées

Nigeria: deux personnes tuées dans des explosions attribuées

AFP

Burundi: 10 explosions de grenades

Burundi: 10 explosions de grenades

AFP

Tanzanie: deux petites explosions

Tanzanie: deux petites explosions