mis à jour le

Maroc-UE: Les négociations démarrent pour un libre-échange global et approfondi

Le Maroc et l'Union européenne ont démarré lundi 22 avril les négociations en vue d'un accord de libre-échange approfondi et global entre le Maroc et l'Union européenne (ALEAG), après que le Président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, et le chef du gouvernement marocain, M. Abdelilah Benkirane, ont officiellement annoncé les négociations lors de leur rencontre à Rabat le 1er mars 2013.

L'objectif est de revaloriser l'accord d'association existant, qui a déjà permis d'échanger de nombreux produits en franchise de droits de douane depuis 2000. Les négociateurs se réuniront à Rabat et entameront les discussions sur un accord destiné à approfondir les relations commerciales existantes dans toute une série de domaines qui ne sont pas encore couverts, tels que les services et les marchés publics.

L'accord devrait également permettre de mieux protéger les investissements et les nouveaux engagements en matière de concurrence et de droits de propriété intellectuelle. Pour rendre plus efficaces les dispositions de libre-échange existantes, les négociateurs chercheront en outre à simplifier les procédures douanières et à alléger les barrières commerciales liées à la lourdeur de normes industrielles incompatibles ou superflues, ou encore, dues à des exigences en matière de sûreté alimentaire. Un chapitre consacré au développement durable permettra de faire en sorte que la libéralisation des échanges n'ait pas d'effet négatif sur l'environnement ou les normes sociales.

«J'espère que les négociations avec le Maroc progresseront rapidement et encourageront d'autres partenaires dans le sud de la Méditerranée à entamer très prochainement des discussions similaires», a déclaré le commissaire européen au commerce, M. Karel De Gucht. « Ces négociations témoignent de l'engagement profond de l'Union européenne en faveur du développement de ses échanges et de ses investissements avec ceux de ces partenaires qui choisissent la voie des réformes politiques et économiques.»

L'accord de libre-échange approfondi et global (ALEAG) constituera une étape importante vers l'intégration progressive de l'économie marocaine dans le marché unique de l'UE, en supprimant les obstacles aux échanges à la fois aux frontières et au-delà de celles-ci. Il permettra « d'approfondir » l'intégration en procédant à un rapprochement entre les exigences commerciales, les normes industrielles, les réglementations techniques et les mesures relatives à la santé végétale et animale en vigueur au Maroc et la législation de l'UE; il couvrira à ce titre un ensemble «global» de domaines qui revêtent une importance fondamentale dans un environnement d'échanges et d'investissements moderne, transparent et prévisible.

La seconde vague de négociations est prévue pour la fin juin, à Bruxelles.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

négociations

AFP

Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices

Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices

AFP

Mozambique: reprise des négociations de paix sans les médiateurs

Mozambique: reprise des négociations de paix sans les médiateurs

AFP

RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt en pleines négociations politiques

RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt en pleines négociations politiques

libre-échange

AFP

Maroc: la justice européenne valide l'accord de libre-échange avec l'UE

Maroc: la justice européenne valide l'accord de libre-échange avec l'UE

AFP

L'accord de libre-échange avec l'UE, une chance pour le Cameroun?

L'accord de libre-échange avec l'UE, une chance pour le Cameroun?

AFP

L'UE veut épauler la Tunisie avec un accord de libre-échange

L'UE veut épauler la Tunisie avec un accord de libre-échange