mis à jour le

RDC : une bande dessinée à l'école pour lutter contre le paludisme

KINSHASA (AFP) - (AFP)

Plus de 2.500 élèves de l'Ouest et de l'Est de la République démocratique du Congo sont sensibilisés à la lutte contre le paludisme puis formés à devenir à leur tour des éducateurs grâce à une bande-dessinée "Comment lutter contre la malaria" conçue pour la Journée mondiale contre le paludisme du 25 avril.

"Ce projet a été mis en place pour faire participer les écoliers à la lutte contre le paludisme.Nous avons mis au point une BD, nous l'avons distribuée, les enfants la lisent, essaient de comprendre l'histoire", explique Ferdinand Ntoya, en charge du programme Communication for Change (C-Change).

C-Change est un projet de l'ONG américaine FHI 360 -(Family Health International, spécialisée dans le changement de comportement en matière de santé) - qui fonctionne avec le financement de l'Agence américaine pour le développement international (USAID).Il apporte un appui technique au Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) de RDC.

Le paludisme tue chaque année en RDC environ 81.000 enfants de moins de 5 ans, soit autant que la diarrhée, le VIH et la rougeole réunis, selon une étude publiée par le magazine The Lancet en 2010.

La sensibilisation des enfants a commencé le 8 avril dans 25 écoles de Kinshasa (Ouest), 15 de Lubumbashi (Sud-Est) et 12 de Bukavu (Est) en prévision de la Journée mondiale contre le paludisme, dont le thème cette année est "Investir dans l'avenir : vaincre le paludisme".

Dans chaque établissement, deux enseignants ont été formés pour encadrer 50 élèves âgés de 11 à 13 ans.Les 2.600 élèves ont reçu comme outil d'apprentissage la bande-dessinée de C-Change.

Au fil des pages, les enfants apprennent "qu'il faut dormir chaque nuit sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide, qu'il faut encourager les ménages à aller au centre de santé dès qu'il y a un cas de fièvre et qu'il faut que le malade prenne son traitement jusqu'au bout" pour éviter les résistances, résume Ferdinand Ntoya.

passer le message

Les élèves transmettent ce qu'ils ont retenu à d'autres élèves ainsi qu'aux membres de leur famille, avant de rendre compte à l'enseignant.Ce dernier vérifie ensuite si le message a été correctement passé, et si ceux qui l'ont reçu sont prêts à s'y conformer...

Comme chaque enfant doit sensibiliser au moins dix personnes, le projet pourrait permettre de sensibiliser 26.000 Congolais, sur les 68 millions d'habitants du pays.Des personnes sensibilisées qui à leur tour, espèrent C-Change et ses partenaires, pourraient devenir à leur tour formateurs.

Reste que l'un des freins à la lutte se trouve parmi les plus jeunes qui, parfois, refusent de dormir sous moustiquaire, où ils ont l'impression d'étouffer."On vise les parents parce qu'ils ont une certaine autorité sur leur enfant", indique Michel Itabu, chargé de communication au PNLP.

Patience, 36 ans, s'est longtemps battue avec son fils de 3,5 ans pour qu'il dorme sous moustiquaire.Et puis elle a trouvé la parade."Je lui dit : si tu ne dors pas sous la moustiquaire, les moustiques vont encore te piquer, tu vas encore tomber malade, et on va encore te piquer à l'hôpital !"

Ce discours, couplé à la promesse de ne plus entendre le bruit des moustiques, a marché."Vraiment, les crises se sont espacées.Avant, il en faisait tous les mois...Mais là, il tombe malade au bout de trois mois ou plus", confie Patience, soulagée, car les crises de son fils lui provoquent chaque fois des convulsions.

L'Unicef estime qu'utiliser des moustiquaires imprégnées d'insecticide réduit de 30% les épisodes de fièvre chez les enfants de moins de 5 ans.Des épisodes qui sont "l'une des principales causes de l'absentéisme" à l'école et peuvent générer des "troubles de l'apprentissage ou une atteinte cérébrale".

Par ailleurs, souligne encore l'agence onusienne, "la femme enceinte et l'enfant à naître sont aussi particulièrement vulnérables face au paludisme, cause majeure de mortalité périnatale, de faible poids de naissance et d'anémie maternelle".

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

RDC

AFP

Tanzanie: les corps des Casques bleus tués en RDC rapatriés mardi ou mercredi

Tanzanie: les corps des Casques bleus tués en RDC rapatriés mardi ou mercredi

AFP

Tanzanie: le président Magufuli "attristé" par la mort des Casques bleus en RDC

Tanzanie: le président Magufuli "attristé" par la mort des Casques bleus en RDC

AFP

Meurtre de deux experts de l'ONU: Guterres dépêche un procureur en RDC

Meurtre de deux experts de l'ONU: Guterres dépêche un procureur en RDC

paludisme

AFP

A Sao Tome, le paludisme ne tue plus

A Sao Tome, le paludisme ne tue plus

Santé

Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle

Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle

AFP

Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016

Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016