mis à jour le

Dg Satrec «S’il ne vient pas amenez-le moi», avait martelé le juge du siège du Tribunal correctionnel de Dakar

«S'il ne vient pas amenez-le moi», avait martelé le juge du siège du Tribunal correctionnel de Dakar. Le magistrat du siège, pour avoir vu le Directeur général (Dg) de la Satrec, Chaouki Haïdous, décliner trois invitations à comparaître notées dans les trois citations à témoin qui lui ont été envoyées, avait fini par utiliser la force que lui donne la loi. Décernant un mandat d'amener contre lui, il l'a poussé à se plier aux exigences de dame justice. Hier, Haïdous mêlé à une affaire d'abus de biens sociaux, de faux et usage de faux en écritures privées de commerce a déféré à sa convocation. Il n'a pas attendu d'être cueilli. Dans sa chemise cristallisée assortie d'un pantalon noir, il a fait face au fils et à la femme de son ancien associé. Le procès renvoyé au 28 mai 2013, les parties n'ont pas pu faire leur face-à-face.

L'histoire qui place le Dg de la Satrec au c½ur de ce procès, renvoyé plusieurs fois pour sa comparution, est née après le décès de son associé, Ababacar Sy Koume, détenteur de «33% des parts sociales de la Sarl, La Sénégalaise de Transit et de Transport» dite S2T. Les héritiers de Koume (gérant de ladite société de son vivant) via leur représentant Serigne Mansour Koume ont, le 19 septembre 2012, saisi la gendarmerie pour se plaindre de la gérance de l'entreprise dans laquelle leur papa, «l'unique associé» aurait versé «60 millions FCfa». Accusant le gérant de la société et Pape Ngoye Ndiaye «de gestion nébuleuse de la société», la famille Koume a déclenché une procédure. Visé par la plainte, Haïdouss qui n'a pas été entendu a fini par être cité comme témoin.

L'Observateur

juge

AFP

Macron juge "ridicule" la polémique concernant sa plaisanterie sur Kaboré

Macron juge "ridicule" la polémique concernant sa plaisanterie sur Kaboré

AFP

Soudan: le chef d'une milice du Darfour sera jugé par une cour militaire

Soudan: le chef d'une milice du Darfour sera jugé par une cour militaire

AFP

Zimbabwe: la justice juge légal le coup de force de l'armée

Zimbabwe: la justice juge légal le coup de force de l'armée

tribunal

AFP

L'ex président du Nigeria absent du tribunal où il devait comparaitre

L'ex président du Nigeria absent du tribunal où il devait comparaitre

AFP

Afrique du Sud: sept suspects de cannibalisme devant le tribunal

Afrique du Sud: sept suspects de cannibalisme devant le tribunal

AFP

Viols d'humanitaires

Viols d'humanitaires

Dakar

AFP

Décollage réussi pour le nouvel aéroport de Dakar

Décollage réussi pour le nouvel aéroport de Dakar

AFP

Sénégal: l'Assemblée lève l'immunité parlementaire du maire de Dakar

Sénégal: l'Assemblée lève l'immunité parlementaire du maire de Dakar

AFP

Sénégal: protestations

Sénégal: protestations