mis à jour le

Mali : le MNLA refuse les élections

Le MNLA, la rébellion armée touareg au Mali, refuse le désarmement et « ne veut pas entendre parler » des élections prévues en juillet « tant que de véritables négociations n’auront pas été engagées avec Bamako », a déclaré le vice-président du mouvement aujourd’hui à Paris.
« Le désarmement du MNLA, il n’en est pas question. Est-ce qu’on a déjà vu un groupe armé désarmer tant qu’il n’y a pas eu négociations ? », a demandé Mahamadou Djeri Maïga lors d’une conférence de presse.

Quant aux élections présidentielle et législatives, prévues en juillet pour redonner une légitimité démocratique au Mali, « il n’en est pas question dans les conditions actuelles », a ajouté M. Maïga, opposant ainsi une fin de non recevoir aux exigences de Paris.

 

La France, qui a amorcé le retrait de ses troupes engagées en janvier pour lutter contre les groupes islamistes armés au Mali, insiste sur la nécessité d’avoir au minimum une élection présidentielle en juillet, afin de doter le pays d’autorités légitimes. Le gouvernement est issu d’un putsch survenu en mars 2012.

 

Lors d’une visite début avril à Bamako, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait obtenu l’engagement des autorités à organiser le scrutin en juillet. Il avait également estimé que le MNLA devrait désarmer dans cette perspective.

 

Le MNLA, qui réclame une large autonomie de l'Azawad (le nord du Mali) contrôle la ville de Kidal, au nord-est du pays. Il refuse la présence de l'armée malienne. Les troupes françaises et tchadiennes, qui assurent la sécurité de la ville, sont appelées à se retirer progressivement.

Le MNLA avait été à l'origine d'une offensive lancée en janvier 2012 avec des islamistes armés dans le nord du Mali. Celle-ci avait abouti à l'occupation totale de la région par les jihadistes qui avaient ensuite évincé les rebelles touareg.

 

cf/thm/DS

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mali

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

AFP

Mondial-2018: Côte d'Ivoire privée de plusieurs cadres forfait contre le Mali

Mondial-2018: Côte d'Ivoire privée de plusieurs cadres forfait contre le Mali

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

MNLA

AFP

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Fiasco

Y a-t-il un plan B au Mali?

Y a-t-il un plan B au Mali?

remake?

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

élections

AFP

Kenya: la police a tué 35 personnes pendant les élections d'août

Kenya: la police a tué 35 personnes pendant les élections d'août

AFP

Elections au Liberia: cinq choses

Elections au Liberia: cinq choses

AFP

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences