mis à jour le

Souleymane Doumbia, 1er vice-président de la CODEM : « Nous avons le devoir de servir l’Etat et non de nous servir de l’Etat »

Des leaders du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) ont organisé, ce samedi, un point de presse. C'était à la Maison de la presse. Objectif : expliquer les raisons du renoncement de leur parti à la subvention de 34 millions CFA qui lui a été accordée par l'Etat.

Au Mali, les partis politiques se partagent, chaque année, la somme d'un milliard et demi, conformément à la loi sur le financement des partis politiques. Le parti de Housseïni Amion Guindo dit « Poulo » a renoncé, cette année,  à la subvention qui lui a été accordée, elle est estimée à 34 millions environ.

Selon Souleymane Doumbia, 1er vice-président de la CODEM, ce geste ne signifie pas que son parti a, suffisamment, de moyens pour se passer de cette somme. Loin de là. Il l'a fait par conviction et conformément à l'éthique du parti, à savoir la culture de l'esprit de sacrifice et du don de soi : « nous estimons que l'Etat, plus que jamais, a besoin de cette cagnotte, au regard de la crise que nous traversons. C'est pour cela, que nous demandons plus de sacrifice à tous, afin d'alléger sa charge. C'est une manière de prouver que nous avons le devoir de servir l'Etat et non de nous servir de l'Etat », a-t-il dit.

En clair, la CODEM invite les partis politiques à lui emboiter le pas. « Si, toutefois, le décaissement de la somme d'un milliard et demi devient inévitable pour l'Etat, le parti suggère qu'elle serve à prendre en charge les perdiems des délégués de tous les candidats à l'élection présidentielle, dans l'ensemble des bureaux de vote. Cela permettra de garantir la transparence des élections. Car tous les candidats seront représentés dans les bureaux », a conclu, M. Doumbia.

Mamadou Togola       

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

vice-président

AFP

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

AFP

L'Afrique du Sud ne doit pas devenir un "Etat-mafia", dit son vice-président

L'Afrique du Sud ne doit pas devenir un "Etat-mafia", dit son vice-président

AFP

Le vice-président du Nigeria, artisan de la paix dans le Delta?

Le vice-président du Nigeria, artisan de la paix dans le Delta?