mis à jour le

Election présidentielle de juillet : La mise en garde du parti CNAS Faso Hèrè

Contrairement à nombre de formations politiques qui donnent de la voix à tout bout de champ, le parti CNAS Faso Hèrè ne prend aucune importante décision sans observer une bonne période de sérieuse  réflexion. Les adeptes du Dr. Soumana Sako  » Le bon-Le vrai  » viennent  de prouver cela lors de leur confé-presse organisée jeudi dernier au siège du parti à Hamdallaye. Dans leur déclaration lue par le secrétaire général Soumana Tangara, ils ont passé en revue  presque toutes les préoccupations nationales voire les questions récurrentes.

 

Du mandat de la MISMA à la gestion des marchés publics en passant par la situation de Kidal, l’aide publique aux partis politiques, les élections, la Commission Dialogue et Réconciliation, la candidature de la CNAS à l’élection présidentielle et les mandats d’arrêts internationaux.

 

A la lumière des préoccupations soulevées, les responsables de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire décident de jouer la carte de la clairvoyance en vue de prévenir toute autre forme de crise dans l’avenir. Pour eux, la période de transition doit être courte.  A propos des élections, la CNAS Faso Hèrè prend acte du calendrier. Néanmoins, elle met en garde contre les élections bâclées. Cela est un appel patriotique pour  les autorités de la Transition qui doivent  se mettre en synergie pour relever le défi électoral. Elles doivent créer les conditions et chercher les moyens adéquats pour y parvenir. Même si certains politicards et observateurs sont dans la tourmente sécuritaire.

 

A ce sujet qui fâche plus d’un, Edmond Dembélé, secrétaire politique de la CNAS, estime que le fait de ne pas organiser les élections à Kidal est un piège.  » Quand nos militaires vont s’installer à Kidal, et puis l’Administration, on peut penser  aux élections « , a-t-il déclaré avant de promettre que son parti est prêt à aller à Kidal si cette ville est libérée.

 

Au-delà de  tout, le parti CNAS  ambitionne d’apporter au peuple malien un nouveau départ à travers son candidat le Dr. Soumana Sako, un homme qui, selon eux, incarne ces valeurs  » le vrai, le bon « .

 

M. Maïga

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élection

AFP

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

AFP

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

AFP

Election kényane: la magistrature s'indigne de "menaces voilées" du président

Election kényane: la magistrature s'indigne de "menaces voilées" du président

présidentielle

AFP

Kenya: la Cour suprême accable la Commission électorale pour la présidentielle invalidée

Kenya: la Cour suprême accable la Commission électorale pour la présidentielle invalidée

AFP

RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre

RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre

AFP

Au Kenya, la confusion règne dans l'organisation de la nouvelle présidentielle

Au Kenya, la confusion règne dans l'organisation de la nouvelle présidentielle

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet