mis à jour le

Ouverture à Nouakchott de la 7ème session de la Haute commission mixte maroco-mauritanienne

Les travaux de la 7ème session de la Haute commission mixte maroco-mauritanienne se sont ouverts mercredi matin à Nouakchott, sous la coprésidence du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et du Premier ministre mauritanien, Moulay Ould Mohamed Laghdaf.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite  La diversité de l'échiquier politique et le choix démocratique font du Maroc une exception dans la région arabe (Zhor Chakkafi)  SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite 

ouverture

AFP

CAN-2017 au Gabon: ouverture jeudi de la billetterie

CAN-2017 au Gabon: ouverture jeudi de la billetterie

AFP

Côte d'Ivoire: ouverture de la campagne du référendum sur la Constitution

Côte d'Ivoire: ouverture de la campagne du référendum sur la Constitution

AFP

Gabon: gouvernement de faible ouverture après la présidentielle

Gabon: gouvernement de faible ouverture après la présidentielle

Nouakchott

AFP

Mauritanie: une femme élue pour la première fois maire de Nouakchott

Mauritanie: une femme élue pour la première fois maire de Nouakchott

ami

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

ami

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

commission

AFP

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

AFP

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

AFP

Soudan du Sud: une commission dénonce un niveau de violences "épouvantable"

Soudan du Sud: une commission dénonce un niveau de violences "épouvantable"