mis à jour le

Financement agricole : Problématique de l’accès aux services financiers en milieu rural

Dans le cadre de la recherche de pistes de solutions à la problématique de l’accès aux services financiers en milieu rural, l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Mali (APSFD-Mali), en partenariat avec le Programme de Micro finance Rurale (PMR), l’ambassade du Royaume de Danemark au Mali a organisé du 17 au 18 avril au Conseil National du Patronat du Mali un atelier sur la problématique de l’accès des services financiers décentralisés en milieu rural. Durant deux jours de travaux, les participants se sont penchés sur deux thématiques principales à savoir l’  »Offre de services financiers en milieu rural » et l’Accès des ruraux aux services financiers : contraintes, adaptations des services et défis ».    L’atelier a permis de partager les expériences des différents acteurs en matière de difficultés et défis liés à l’accès aux produits et services financiers en milieu rural.

Dans son allocution de bienvenue, Aliou Sidibé, président de l’APSFD-Mali a précisé que de l’indépendance du Mali à nos jours, tous les gouvernements qui se sont succédé ont mis le développement du secteur agricole au c½ur de leurs stratégies de développement national. Ceci s’explique par le fait que le secteur utilise plus de 70% de la population active. Le financement du secteur est assuré par les banques de développement notamment la BNDA, les systèmes financiers décentralisés,  l’Etat et ses partenaires au développement.

Compte tenu du caractère particulier du secteur agricole (population assez dispersée, revenu faible et aléatoire, absence de garantie, aléas climatiques, ressources financières insuffisantes et inadaptées), on constate un faible attrait des institutions financières pour le milieu rural. D’où un taux de bancarisation en milieu rural qui oscille entre 2% et 3% contre un taux national d’environ 12%. Et la crise sociopolitique et sécuritaire est venue exacerber les difficultés d’accès des ruraux aux services financiers,  a-t-il regretté.

En dépit de ces difficultés, dira-t-il  les SFD du Mali jouent un rôle important dans le financement agricole par la collecte de l’épargne et l’octroi de micro crédit aux populations rurales.

Parlant des résultats obtenus dans l’exécution de sa mission, Aliou Sidibé a déclaré que le secteur de la microfinance a enregistré les indicateurs suivants en 2011 : Sociétariat (1.086.058 dont 60% milieu rural) ; Encours de dépôt (59,14 milliards FCFA dont 34,30 milliards en milieu rural et Encours de crédits (72,98 milliards FCFA dont 38 milliards de crédit agricole.     Pour Mamadou Nadio, représentant du Ministre de l’agriculture le financement des filières agricoles est toujours émaillé de gestion courante des risques qui sont notamment les risques de production, risques liés aux ressources humaines, risques de mise en marché, risques liés aux politiques, risques juridiques, risques filières et risques financiers. Pour un meilleur cadrage et de gestion des risques, le gouvernement encouragera les acteurs, au développement et à la vulgarisation des instruments de financement et de gestion des risques agricoles des filières a-t-il conclu.

Harouna Niaré

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

financement

AFP

Financement libyen: Takieddine entendu par la police

Financement libyen: Takieddine entendu par la police

Jeux olympiques

Faute d'argent, les athlètes nigérians ont failli ne pas pouvoir partir aux JO

Faute d'argent, les athlètes nigérians ont failli ne pas pouvoir partir aux JO

AFP

L'ex-président malien Touré auditionné sur un financement libyen pour Sarkozy

L'ex-président malien Touré auditionné sur un financement libyen pour Sarkozy