mis à jour le

Togo : deux élèves tués, des policiers accusés

Après le décès de deux élèves lors des violentes manifestations qui avaient éclaté à Dapaong le 15 avril dernier, des syndicalistes sont montés au créneau pour exiger de mettre toute la lumière sur cette affaire. « L'élève Anselme Gouyano Sinandaré a succombé des suites d'une blessure par balle imputable à des éléments des forces de l'ordre qui tentaient de contenir les manifestants », selon Yark Damehame, le ministre togolais de la Sécurité, rapporte RFI. Le ministre assure que l'enquête sur le second décès est toujours en cours, et conclut que les fonctionnaires de police auraient été identifiés et immédiatement mis à pied.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Togo

AFP

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

AFP

CAN: le Togo impuissant face

CAN: le Togo impuissant face

AFP

CAN-2017: le Togo "abîmé moralement" par l'affaire Agassa, pas sûr de jouer

CAN-2017: le Togo "abîmé moralement" par l'affaire Agassa, pas sûr de jouer

policiers

AFP

Burkina: manifestation de policiers radiés demandant leur réintégration

Burkina: manifestation de policiers radiés demandant leur réintégration

AFP

Maroc: affrontements nocturnes entre manifestants et policiers

Maroc: affrontements nocturnes entre manifestants et policiers

AFP

Maroc: affrontements entre manifestants et policiers dans le nord

Maroc: affrontements entre manifestants et policiers dans le nord