mis à jour le

Canada-Attentat terroriste :Le tunisien Chiheb Esseghaier devant la justice

Le tunisien Chiheb Esseghaier, l'un des deux hommes soupçonnés d'avoir fomenté un complot pour commettre un attentat terroriste contre un train Toronto-New York commandité par Al-Qaïda a brièvement comparu mardi 24 avril 2013 devant la justice pour se faire signifier ses chefs d'accusation. Lors de la courte audience à Montréal, Chiheb Esseghaier a refusé l'aide d'un avocat nommé par la cour. « Le suspect a demandé et obtenu le droit de s'adresser au tribunal, ce qu'il a fait d'une voix très calme ». « Ces conclusions ont été faites à partir de faits et de paroles qui ne sont que des apparences. On ne peut pas faire ces conclusions tant que l'on n'est pas dans une étape tardive. » dixit Chiheb Esseghaier.

terroriste

AFP

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

AFP

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

AFP

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Tunisien

AFP

La "relance" du tourisme tunisien en 2017 confirmée

La "relance" du tourisme tunisien en 2017 confirmée

AFP

Le ministre tunisien de la Santé décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre tunisien de la Santé décède lors d'un marathon contre le cancer

AFP

Corruption: le Parlement tunisien adopte une loi controversée

Corruption: le Parlement tunisien adopte une loi controversée

justice

AFP

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

Gabon: les magistrats en grève exigent le départ du ministre de la Justice

AFP

Zimbabwe: la justice juge légal le coup de force de l'armée

Zimbabwe: la justice juge légal le coup de force de l'armée

AFP

Centrafrique: une sépulture

Centrafrique: une sépulture