mis à jour le

BARA SOW, PRESIDENT DE L’ASSOCIATION NATIONAL DES LAOBES : «C’est une imposture que les pilleurs du pays s’érigent en donneurs de leçon»

Président de l'association des Laobés du Sénégal, Bara Sow qui a longtemps vécu en Côte d'Ivoire, a pris le parti de rentrer définitivement au bercail, afin de pouvoir apporter sa contribution dans l'½uvre de construction nationale. L'Avènement du Président Macky Sall à la tête du pays qui a déterminé son choix est, selon lui, un bon présage pour le Sénégal.

Si l'image du Sénégal est reluisante à l'étranger, c'est certainement parce qu'en partie, ses fils qui le représentent dans des pays d'Afrique et d'Europe ont des comportements responsables qui facilitent leur intégration. Immigré en Côte d'ivoire, Bara Sow, le président de l'association des Laobés, en est une parfaite illustration. En effet, pour pouvoir apporter son assistance aux sénégalais emprisonnés et à ceux qui avaient des difficultés pour trouver du travail, il mettra en place une association dénommée Kassi qui a, à son actif, plusieurs réalisations au bénéfice de la communauté sénégalaise. En 2008, convaincu par le projet politique du Président Macky qui y avait séjourné, il n'hésita pas à «entrer dans la gueule du loup», par un militantisme engagé dans l'Alliance pour la République. «A l'époque, il n'était pas aisé de s'opposer, singulièrement, aux côtés de Macky Sall. A plusieurs reprises, j'ai été l'objet de tentatives d'intimidation et de corruption mais, ma position n'avait pas varié et las de me courtiser en vain, les émissaires de Me Wade s'étaient tournés du côté de la vice-présidente de l'association qu'ils sont parvenus à décrocher, moyennant une voiture 4x4 et cinquante millions», a-t-il narré. Près d'an plus tard, Bara Sow ne se désole de ne pas être récompensé. «Il est indéniable que le parti m'est redevable mais, je ne suis point obsédé par des postes car, le pouvoir n'est pas un gâteau à se partager entre membres d'un parti. Mais, du fait de ma représentativité et des injustices que j'ai subies, pour avoir soutenu Macky Sall, en une période qui était loin d'être évidente, une station qui me permettrait de mieux prendre en charge les préoccupations de ma communauté et d'apporter ma pierre à l'édification d'un Sénégal émergent serait la bienvenue», a-t-il précisé. S'exprimant sur la sortie de certains libéraux contre le régime, Bara Sow les a remis à leur place. «C'est une insulte au peuple, mais aussi, une imposture que des gens qui ont mis le Sénégal dans un état lamentable veuillent s'ériger aujourd'hui en donneurs de leçons. Pour avoir été aveuglés par la boulimie du pouvoir et des privilèges, ils avaient oublié que le mandat électif est un habit d'apparat composé de plusieurs milliers d'étoffe, il suffit que chaque électeur retire le sien pour qu'ils se retrouvent nus comme un ver. Et c'est ce qui leur est arrivé. L'impertinence de la marche d'hier qu'ils ont voulu légitimer, en faisant de la récupération politicienne du coût de la vie, renseigne sur la mauvaise foi de ces gens qui font leur baroud d'honneur», a-t-il martelé, non sans inviter les responsables de l'Apr à avoir le sens de la modestie, du partage et de l'ouverture, afin que leur leader ait les coudées franches pour mener à bien la mission de redresser le Sénégal.
Cheikh Moussa Sarr
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

président

AFP

Le président soudanais presse les citoyens du Darfour de rendre leurs armes

Le président soudanais presse les citoyens du Darfour de rendre leurs armes

AFP

Le président égyptien appelle les Palestiniens

Le président égyptien appelle les Palestiniens

AFP

Afrique du Sud: le président Zuma rattrapé par un vieux dossier de corruption

Afrique du Sud: le président Zuma rattrapé par un vieux dossier de corruption

national

AFP

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

AFP

Soudan du Sud: Kiir annonce un cessez-le-feu et ouvre un dialogue national

Soudan du Sud: Kiir annonce un cessez-le-feu et ouvre un dialogue national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

pays

AFP

A Rabat, la dépouille de Mobutu attend toujours son retour au pays

A Rabat, la dépouille de Mobutu attend toujours son retour au pays

AFP

Au Tchad, les réfugiés africains rêvent de rentrer au pays plutôt que d'Europe

Au Tchad, les réfugiés africains rêvent de rentrer au pays plutôt que d'Europe

AFP

Gabon: un an après la présidentielle, un pays en situation délicate

Gabon: un an après la présidentielle, un pays en situation délicate