mis à jour le

Aéroports du Mali : Le colonel Koumaré fait du prince

En violation flagrante des règles d'organisation financière et comptable des Aéroports du Mali -établissement public à caractère industriel et commercial-, le ministre de tutelle continue d'user et d'abuser de sa position hiérarchique.

Lt-colonel Abdoulaye Koumaré

 

Malgré les observations faites par le Président-directeur général des Aéroports du Mali, au ministre de l'Equipement et des Transports, rien n'a changé dans  la volonté de celui-ci de nommer un agent comptable au sein de la structure. Or, «L'installation de cet agent comptable ne peut être effective au regard des textes en vigueur régissant les Aéroports du Mali», avait écrit le colonel Blonkoro Sangaré dans une lettre datée du 4 décembre 2012 et adressée au ministre de l'Equipement et des Transports, suite à la nomination d'un agent comptable aux Aéroports du Mali.

 

De fait, en la matière, les textes sont explicites : «Contrairement aux sociétés d'Etat, l'ordonnance n91-14/P-CTS stipule, en son article 2 alinéa 3, que les règles d'organisation financière et comptable de la société d'Etat et de l'Etablissement public à caractère industriel et commercial sont celles applicables aux sociétés commerciales». Autant dire que la décision du ministre est illégale. Toute chose qui est confirmée par «les articles 49 et 50 (de la même ordonnance) qui précisent que les EPICS ont l'obligation de tenir une comptabilité conforme au plan comptable général en vigueur avec la publication des comptes d'exploitation et les annexes».

 

Mieux, la société d'Expertise comptable Diarra avait, dans son rapport d'études sur l'appui au secteur institutionnel, relevé l'incompatibilité du poste d'agent comptable avec le poste de Directeur financier et estimé que cela entraînerait un blocage dans le fonctionnement des Aéroports du Mali.

 

Malgré l'existence de ces dispositions, le ministre de l'Equipement et des Transports continue à  faire la sourde oreille, en entérinant la décision de nomination d'un agent comptable. Le fait qu'il a envoyé ses services techniques pour faire la passation, est la preuve qu'il veut persister dans l'erreur. Aux dernières nouvelles, les différents syndicats sont rentrés dans la danse, afin de ramener le chef du département au strict respect des textes. Lequel continue à faire du prince, c'est-à-dire à prendre des décisions arbitraires parce qu'il a le pouvoir...

 

Paul MAHAMANE

 

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

aéroports

AFP

Crash dans le Sinaï: l'Egypte renforce la sécurité dans ses aéroports

Crash dans le Sinaï: l'Egypte renforce la sécurité dans ses aéroports

AFP

Ebola: l'Espagne promet la transparence, Washington renforce les contrôles aux aéroports

Ebola: l'Espagne promet la transparence, Washington renforce les contrôles aux aéroports

Neila Latrous

Encore plus de sécurité pour les aéroports en Algérie

Encore plus de sécurité pour les aéroports en Algérie

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'