mis à jour le

Ouargla : la DGSN recrute dans le Sud

En visite de travail et d'inspection à Ouargla, hier, le général-major Abdelaziz Hamel a annoncé la création de 6180 postes de travail dans le Sud, dont 2020 pour la seule wilaya de Ouargla. Le Salon professionnel dédié au recrutement au sein de la Sûreté nationale, organisé au profit des jeunes diplômés de la région, a connu un extraordinaire engouement pour la police nationale. Contre toute attente, les jeunes Ouarglis ne sont nullement indifférents à ce corps vu la présence massive de candidats à la formation et à l'emploi dans ce secteur. Selon les jeunes approchés hier matin, «le chômage qui a atteint son niveau le plus élevé dans la wilaya de Ouargla fait que les jeunes ne ratent pas une seule occasion de se faire recruter dans tous les domaines, y compris la police». La formation souvent inadéquate et l'expérience exigée sont parfois des obstacles insurmontables pour la majorité des postulants. Certains désiraient tout simplement réintégrer leurs postes, hier matin, puisqu'ils ont déjà une première expérience dans la police sous le régime du CDD. C'est chose faite puisqu'en marge de l'inauguration du Salon, le DGSN a officialisé le recrutement de 15 agents (personnel civil assimilé) dans divers métiers du corps de la police. M. Hamel a d'ailleurs réaffirmé sa volonté de participer à la réduction du chômage, notamment par la création de quelque 6180 postes budgétaires d'agents de police pour les 8 wilayas du Sud, dont 2020 pour la seule wilaya de Ouargla. La limite d'âge lors du recrutement est de 19 à 23 ans pour les agents et de 22 à 25 ans pour les lieutenants, a-t-il souligné. Selon Abdelghani Hamel, «les effectifs de la police nationale ont abouti à une couverture sécuritaire suffisante, qui devrait atteindre prochainement la moyenne mondiale (1 policier pour 300 habitants) sur tout le territoire national». Le DGSN a également annoncé la construction d'une grande école de police à Ouargla, très prochainement, pour assurer une meilleure couverture sécuritaire de la wilaya et l'amélioration des infrastructures professionnelles et sociales du secteur ainsi que la lutte conte la criminalité. Le directeur général de la Sûreté nationale, en présence des chefs de la sûreté de wilaya, des autorités locales et militaires ainsi que des représentants de la société civile de la wilaya, a présidé la cérémonie d'inauguration du nouveau siège de la sûreté de la daïra de Sidi Khouiled, située à 15 km au nord du chef-lieu de la wilaya de Ouargla ; il a aussi inspecté un centre de formation professionnelle au niveau de la zone d'activité ainsi qu'une base de vie.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Ouargla

Neila Latrous

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Ouargla se prépare à une invasion de criquets

Vu d'Oran

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Algérie: le chômeur, ennemi public numéro 1

Vu d'Alger

Algérie: le racisme au quotidien

Algérie: le racisme au quotidien