mis à jour le

Editorial : Le Pds est toujours vivant !

Que la nouvelle droite se le tienne pour dit. Le Pds n'est pas mort et l'a bien montré, hier, lors de sa marche organisée pour protester contre le placement sous mandat de dépôt de l'ancien ministre d'Etat Karim Wade et en même temps, dénoncer la cherté de vie. Bien plus que les services de la police n'ont compté, des milliers de manifestants ont répondu à l'appel des libéraux. Et cette grande mobilisation prouve, si besoin en était encore, la vitalité du parti de Maître Wade, dont certains sénégalais avaient vite fait de proclamer la mort, avec la perte du pouvoir et les diverses scissions et hémorragies auxquelles il a eu droit, depuis.
Non ! Le Pds est toujours vivant. Amoindri, affaibli, certes. Mais sans dire que la force libérale est restée intacte, il est, désormais, permis d'avancer qu'elle a su recouvrer des forces sûres, dans un climat économiquement délétère dont on ne voit pas encore l'issue, sans compter une nouvelle prise de conscience collective des cadres du parti. Les libéraux semblent avoir enfin compris que l'union sacrée est le seul remède capable de faire face à la puissance de l'Apr et de ses alliés.
Les «apéristes» qui semblent dormir sur leurs lauriers, sinon déboussolés, ces derniers temps, le comprendront-ils ainsi ? En tout cas, avec le succès de la marche d'hier, les libéraux ne s'arrêteront pas en si bon chemin. Ils vont voguer, de plus en plus, allégrement, vers les hautes eaux des locales de 2014, en repêchant tous les rescapés échoués sur des étocs.
Cheikh BA
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

PDS

Abdoulaye Wade

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Gorgui

Les vraies raisons de son retour

Les vraies raisons de son retour

group promo consulting

Le Pds exige la libération sans condition de "tous les otages politiques"

Le Pds exige la libération sans condition de "tous les otages politiques"