mis à jour le

L'approche consensuelle, prônée par le Royaume pour le traitement de la question du Sahara a finalement prévalu

L'approche consensuelle qui a toujours été de mise dans les efforts pour trouver une solution négociée et mutuellement acceptable à la question du Sahara a finalement prévalu dans les tractations au niveau des instances onusiennes, et plus spécialement au niveau du "groupe des amis du Sahara" comprenant la Grande Bretagne, la France, l'Espagne, la Russie et les États Unis d'Amérique.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite  La diversité de l'échiquier politique et le choix démocratique font du Maroc une exception dans la région arabe (Zhor Chakkafi)  SM le Roi Mohammed VI au Mali: Une visite 

royaume

AFP

Le Lesotho, petit royaume et château d'eau de l'Afrique australe

Le Lesotho, petit royaume et château d'eau de l'Afrique australe

AFP

Fièvre hippique au royaume du Lesotho

Fièvre hippique au royaume du Lesotho

AFP

Mystères et splendeurs du royaume du Kongo révélés au Met de New York

Mystères et splendeurs du royaume du Kongo révélés au Met de New York

traitement

AFP

Niger: les magistrats dénoncent "l'immixtion" du régime dans "le traitement de dossiers judiciaires"

Niger: les magistrats dénoncent "l'immixtion" du régime dans "le traitement de dossiers judiciaires"

AFP

Mali: l'ONU en gendarme dans le Nord, Bamako avertit contre "tout traitement inéquitable"

Mali: l'ONU en gendarme dans le Nord, Bamako avertit contre "tout traitement inéquitable"

AFP

Ebola: le Liberia n'a plus aucun malade dans ses centres de traitement

Ebola: le Liberia n'a plus aucun malade dans ses centres de traitement

sahara

AFP

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

AFP

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

AFP

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive