mis à jour le

Chefferie coutumière de Banfora : Tolé Sagnon désormais Sa majesté Maouran

Le charismatique leader syndical, Jean Paul Tolé Sagnon a été intronisé le 21 avril 2013 à Banfora, comme chef de canton de Karaborola, sous le nom de règne de Sa majesté Maouran . Il succède à Gnimini Issa Lallé Yao, décédé le 14 février 2011.

De nombreux parents et amis, les ressortissants de Karaborola et de la région des Cascades, ainsi que les responsables des mouvements associatifs et syndicaux ont assisté à l'intronisation de Jean Paul Tolé Sagnon comme chef de canton de Karaborola. Plusieurs autorités politiques et administratives dont le ministre la Fonction Publique, du Travail et de la sécurité Sociale, Vincent Zakané et le gouverneur de la région des Cascades Léonard Toukoumnogo Guira étaient présentes à la cérémonie d'intronisation de celui-là même qui est le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B).

« Maouran » est le nom de règne choisi par le nouveau chef de canton de Karaborola. Maouran signifie « solidarité pour un mieux-être ». Dans ses propos après son investiture, Sa Majesté Maouran s'est engagé avec la mobilisation et le soutien de sa population, à faire face aux nombreux défis auxquels les populations sont confrontées. Il s'est appesanti sur le sens profond que revêt son nom de règne. Pour lui, « solidarité pour un mieux-être » signifie être attentif aux préoccupations des couches spécifiques que sont les jeunes et les femmes ». Le nouveau chef de canton doit jouer un rôle d'interface entre l'administration et la population. « Cette gestion se fera en relation avec les populations elles-mêmes », a déclaré le nouveau chef. Le représentant des chefs de villages de Karaborala a, quant à lui, réaffirmé la volonté de ses pairs à soutenir le nouveau chef de canton dans son règne. C'est d'ailleurs les conseillers de la cour royale, les chefs de villages et les notables de Karaborola, qui, à l'unanimité, ont porté le 21 juillet 2012, leur choix sur Tolé Sagnon, pour siéger sur le trône du canton de Karaborola. Il devient ainsi le 2e chef de canton désigné par les populations dans l'histoire de Karaborola.

Les tous premiers auraient été nommés par l'administration coloniale. Invité à prendre la parole à son tour, Maître Passéré Titinga a fait des confidences et a prodigué des conseils en faveur d'une cohésion sociale et d'un développement du canton. Il a surtout évoqué les qualités d'intégrité de celui-là qui siège désormais sur le trône de Karaborola.

Au cours de la cérémonie d'intronisation, la grande famille Lobi-Dagara-Birifor-Djan, parents à plaisanterie des Gouin-Karaboro-Turka, ont eu droit à la parole et ont détendu l'atmosphère. Tolé Sagnon, Sa majesté Maouran, est une personnalité bien connue du monde syndical. Il est depuis plusieurs années le secrétaire général de la CGT-B. Agent du Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) à la retraite, le successeur de Gnimini Issa Lallé Yao a sous sa coupe un canton qui regroupe 63 villages administratifs et d'une quarantaine de hameaux de cultures. C'est une vaste entité cosmopolite comprenant majoritairement les Karaboro dont la langue parlée est le KAR.

Mamadou YERE (AIB Comoé)

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes