mis à jour le

La grève des praticiens de la santé publique se poursuit

Entamée hier lundi ,la grève des praticiens généralistes ,spécialistes ,chirurgiens dentistes et pharmaciens qui relèvent du syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) se poursuit à travers tout le pays. D'après Lyès M'rabet, président du SNPSP, la grève a été "massivement"suivie. Plus de 70 % à travers les différents établissements hospitaliers, c'est le pourcentage avancé par le SNPSP pour la matinée de ce mardi 23 avril . A l'hôpital Mustapha Bacha où nous nous sommes rendus, la grève semble être timidement suivie. Les médecins généralistes ont plutôt répondu à l'appel du SNPSP contrairement aux chirurgiens dentistes où le service est assuré à 100 %. Certains médecins et chirurgiens dentistes que nous avons croisés ne sont pas au courant de la tenue d'une grève. Les revendications des praticiens de la santé se présentent sous forme d'une plate-forme soumise à la tutelle depuis 3 ans. "A ce jour rien n'est encore fait" regrette Lyès M'rabet. Les praticiens de la santé publique demandent surtout la finalisation du projet de loi portant sur les amendements de leur statut particulier datant de 2 ans . Le président du SNPSP espère que "la tutelle respectent ses engagements d'il y a deux ans quant à leur plate-forme de revendications". Par ailleurs, le président du SNPSP énumère les dépassements commis par l'administration: menaces de ponction sur salaires, réquisitions des praticiens en les contraignant de reprendre le travail... Pour Lyès M'rabet ces pratiques sont "absurdes" sachant que "normalement la réquisition est faite par le wali ou la justice et pas l'administration"signale-t-il. La grève des praticiens de la santé publique se poursuivra demain, mercredi. Lyès M'rabet affirme que les praticiens de la santé publique reviendront à la charge si leurs revendications ne seront pas prises en compte.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

grève

AFP

Zimbabwe: le leader de la contestation appelle

Zimbabwe: le leader de la contestation appelle

AFP

Faible mobilisation pour la grève générale mercredi au Zimbabwe

Faible mobilisation pour la grève générale mercredi au Zimbabwe

AFP

Grève générale au Zimbabwe, sur fond de ras-le-bol contre Mugabe

Grève générale au Zimbabwe, sur fond de ras-le-bol contre Mugabe

praticiens

APS

Des praticiens cubains pour palier le déficit en gynécologues en Algérie

Des praticiens cubains pour palier le déficit en gynécologues en Algérie

APS

Des praticiens cubains pour palier le déficit en gynécologues en Algérie

Des praticiens cubains pour palier le déficit en gynécologues en Algérie

santé

Le monde à l'envers

A Lagos il est plus difficile de donner son sang que de trouver des donneurs

A Lagos il est plus difficile de donner son sang que de trouver des donneurs

Santé

Depuis l'an 2000, l'espérance de vie a augmenté plus rapidement que jamais en Afrique

Depuis l'an 2000, l'espérance de vie a augmenté plus rapidement que jamais en Afrique

Santé

Comment des SMS ont sauvé des milliers de bébés au Rwanda

Comment des SMS ont sauvé des milliers de bébés au Rwanda