mis à jour le

Zone MENA: Le FMI presse pour une réforme des systèmes de compensation

La Directrice générale adjointe du Fonds monétaire international (FMI), Mme Nemat Shafik, a jugé “essentiel” de procéder, le plus tôt possible, à la réforme des systèmes de subventions dans les pays arabes en transition, afin de restaurer la stabilité macroéconomique à court terme.

“A court terme, la priorité première pour ces pays est la restauration de la stabilité macroéconomique (…) et la réforme des systèmes de compensation reste essentielle pour aboutir à cet objectif”, a expliqué Mme Shafik lors d’une rencontre avec des journalistes arabes, en marge des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale tenues au cours du weekend à Washington.

La responsable du FMI a préconisé, à cet égard, la mise en oeuvre graduelle d’une telle réforme et son accompagnement par des campagnes de communication et de sensibilisation du grand public sur la nécessité de réformer les systèmes de subventions à l’énergie et aux produits de première nécessité, eu égard au poids écrasant que ces subventions exercent sur l’équilibre budgétaire et les dépenses publiques prioritaires comme l’éducation et la santé.

Interrogée sur les difficultés rencontrées par certains pays de la région MENA à entamer une telle réforme, Mme Nemat Shafik a estimé que la “réforme du système de subventions n’est pas impossible techniquement dans ces pays, du moment que la volonté politique y existe”, citant à titre de référence les efforts et les initiatives lancées en la matière par le Maroc.

Elle a également souligné la nécessité pour les pays de la région de procéder à la réforme et la mise à niveau de leurs systèmes de subventions sur le moyen terme en vue de garantir les ressources nécessaires pour promouvoir et développer certains services sociaux essentiels comme l’éducation et la santé.

Cependant, il est aussi essentiel d’avoir en place des “mécanismes de compensation” avant la mise en oeuvre de la réforme des systèmes de subventions afin de protéger les populations vulnérables, a-t-elle insisté.

Dans une étude présentée fin mars dernier à Washington, le FMI avait appelé les décideurs mondiaux à une réforme globale du système des subventions à l’énergie, qui ont englouti en 2012 quelque 1.900 milliards de dollars à travers le monde, soit 2,5 % du PIB mondial ou l’équivalent de 8 % des revenus étatiques.

L’étude, intitulée “Réforme des subventions à l’énergie : enseignements et conséquences”, relève que si le but premier de ses subventions est de protéger les consommateurs, il n’en reste pas moins vrai qu’elles “exacerbent les déséquilibres budgétaires, évincent les dépenses publiques prioritaires et dépriment les investissements privés, notamment dans le secteur de l’énergie”.

Elle montre aussi que dans certains pays, le poids fiscal des subventions à l’énergie est “en train de grimper à un rythme si grand que les déficits budgétaires deviennent ingérables et menacent la stabilité économique”.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

FMI

AFP

Le FMI annonce une légère reprise de la croissance en Afrique subsaharienne

Le FMI annonce une légère reprise de la croissance en Afrique subsaharienne

AFP

Croissance 2018 de 3,4% en Afrique subsaharienne, selon le FMI

Croissance 2018 de 3,4% en Afrique subsaharienne, selon le FMI

AFP

Congo: Brazzaville se félicite d'un accord avec le FMI

Congo: Brazzaville se félicite d'un accord avec le FMI

presse

AFP

Brazzaville: ouverture du procès Mokoko, la presse tenue

Brazzaville: ouverture du procès Mokoko, la presse tenue

AFP

Génocide au Rwanda: une association presse Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de la France

Génocide au Rwanda: une association presse Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de la France

AFP

Kenya: huit chroniqueurs d'un groupe de presse démissionnent

Kenya: huit chroniqueurs d'un groupe de presse démissionnent

réforme

AFP

Le Burundi adopte la réforme qui renforce les pouvoirs de Nkurunziza

Le Burundi adopte la réforme qui renforce les pouvoirs de Nkurunziza

AFP

Réforme agraire en Afrique du Sud:  le président reconnaît le "manque de progrès" réalisés par l'ANC

Réforme agraire en Afrique du Sud: le président reconnaît le "manque de progrès" réalisés par l'ANC

AFP

Tchad: une réforme constitutionnelle pour renforcer les pouvoirs du président

Tchad: une réforme constitutionnelle pour renforcer les pouvoirs du président