mis à jour le

Le ministre de l’agriculture à l’Office du Niger : Des grands travaux en cours pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire

Le  ministre de l’agriculture, Baba Berthe a effectué une visite dans la zone de l’Office du Niger à Ségou du 19 au 20 avril. Il a été conduit sur le terrain par le PDG, Amadou Boye Coulibaly. Dans la zone Office du Niger, le chef du département a pu constater le bon déroulement de la campagne écoulée ainsi que celui la campagne de contre saison. Sur place Baba Berthé et sa délégation se sont rendus compte du travail abattu, à travers les différents chantiers en cours, pour faire de l’agriculture le moteur de la croissance économique.

Le PDG, Amadou Boye Coulibaly donnant des explications au ministre de l’Agriculture, Baba Berthé

Le barrage de Markala fut la première étape de cette visite. Ici, les techniciens ont expliqué au chef du département le fonctionnement de l’ouvrage. Après Markala, ce fut le tour de Siranikoro, Kokry, Ke-Macina, Kolongo de recevoir le ministre dans la journée du vendredi.

A Siranikoro, les producteurs sont soulagés d’être propriétaires de parcelles à l’Office du Niger. Cela fait suite à la décision du tribunal de Macina et de la Cour d’appel de Bamako d’expulser la Société Raaja SA des terres de l’ON. Cette décision, selon le maire, va permettre à 55 familles de partager 374 ha qui étaient jusque là détenus par Raaja. Il a exhorté l’ON et le ministère de tutelle à conjuguer leurs efforts pour donner de la terre à 30 familles. Cet entretien avec les exploitants a permis au ministre Berthé de comprendre le fond du problème. Il s’est dit confiant en la capacité des responsables de l’ON de trouver une solution à ce problème.

Après Siranikoro, ce sont les parcelles de 390 hectares à aménager dans la zone de Ke-Macina qui ont reçu la visite du ministre. L’objectif de ce projet est de faire face à la pression démographique et a l’amélioration de la production. Son retard, selon le PDG, s’explique par le problème de financement et la démobilisation de certaines localités.

A Kolongo, le ministre et sa délégation ont visité les réalisations du projet Malibya. Ici la Libye avait déjà commencé les aménagements agricoles notamment la réalisation du canal d’irrigation, l’ouvrage et la route menant à ces terres sur une distance de 40 kilomètres pour un coût de 25 milliards Fcfa entièrement supportés par Tripoli, a expliqué le PDG de l’Office du Niger. La réalisation d’une première tranche de 25.000 hectares aurait dû suivre rapidement n’eût été la situation politique qui a affecté ce pays. Les travaux sont arrêtés en attendant la reprise que les responsables de l’Office du Niger espèrent de tous leurs v½ux.

Physionomie de lacampagne agricole

 Selon le responsable de la zone de Ke-Macina, la physionomie de la campagne à la date du 18 avril est satisfaisante. Dans la zone de Ke-Macina, la superficie mise en culture de contre saison est de 1 035 ha sur une prévision de 635 hectares, soit un taux de réalisation de 163%. De ces hectares, il est attendu une production de 3 175 tonnes de riz.

Dans cette zone, en dépit de la situation d’insécurité relative, le recouvrement de la redevance eau se poursuit. A la date du 18 avril, le montant recouvré est de 556 809 444 F CFA sur une prévision de 608 569 925 F CFA soi 91,49%. Sur les 51 760 481 F CFA d’impayés, le montant dû par la Raaja est de 26 451 600 F CFA soit 51%. Se prononçant sur le programme initiative riz, Amadou Boye Coulibaly a dit qu’il a été salutaire. Puisque depuis la campagne 2007/2008, dit-il, cette politique a permis aux exploitants de l’Office du Niger de bénéficier de la subvention de l’Etat pour les intrants agricoles. Cela leur a permis d’augmenter la production rizicole et la productivité agricole.

Dans la zone de Ke-Macina, les responsables de l’ON ont dit au ministre que les travaux d’entretien du réseau hydraulique secondaire vont commencer bientôt. Puisque, assurent-ils, l’ouverture des plis est prévue ce 22 avril. Le montant prévu à cet effet est de 202 835 000 F CFA.

Dans la zone de Kolongo aussi le constat est positif. Sur une prévision de 8 947 ha, 9000 ont été mis  en valeur en casier soit une réalisation de 100,59%. La production totale est estimée a 55 800 tonnes soit 6,2 tonnes par hectare. En hors casier, la superficie totale exploitée est de 2112 ha sur une prévision de 1 023 ha pour une production de 9 652 tonnes. Quant à la contre saison, les superficies réalisées sont de 700 hectares sur une prévision de 635.

Dans les deux zones visitées par le ministre, les responsables ont expliqué la nécessité de diversifier les cultures. C’est pourquoi, les différents chefs de casier ont montré au ministre les différentes variétés associées à la culture de riz dans la zone Office. Elles sont constituées, notamment de maïs et de légumineuses.

L’Agro-business

 Au cours de sa visite, le ministre s’est rendu également dans les installations du Moulin Moderne du Mali. Cette entreprise qui cultive de la pomme de terre et l’oignon a émerveillé le ministre. Son PDG, Modibo Keïta a expliqué les ambitions de son entreprise. Il avait expliqué à Baba Berthé les potentialités qu’offre son entreprise en terme d’emplois et de modernisation de l’agriculture.

Le ministre s’est dit émerveillé par la qualité du travail et les installations. Il a exprimé toute sa confiance quant aux capacités des responsables et aux potentialités qu’offre l’Office du Niger dans la réussite de l’autosuffisance alimentaire. Les potentialités qu’offre l’Office du Niger conjuguées aux efforts du personnel vont permettre de faire du Mali une puissance agricole.

Des grands chantiers en cours de réalisation

 La deuxième journée de la visite du ministre sur les terres de l’ON a été consacrée aux travaux d’aménagement en cours. Le PDG a conduit le ministre sur le projet d’aménagement de 2 500 ha dans le bloc D du casier rizicole de M’Bewani et de la réalisation de 42 km de drain collecteur dans le Kala supérieur. Ce projet est mené dans le cadre du programme d’appui a la mise en ½uvre du contrat plan de l’Office du Niger (PAMOCP-ON) mis en ½uvre conjointement par le gouvernement du Mali et l’UE dans le cadre du 10ème FED. Les travaux sont réalisés à hauteur  de 81%. Une fois terminé, le projet va permettre à l’ON d’augmenter ses surfaces, assurer un drainage efficace des aménagements et moderniser la gouvernance à l’Office du Niger.

Après M’Bewani, ce fut le tour des réalisations du Millenium Challenge Corporation (MCC) de recevoir le ministre et sa délégation. Ici, a été réalisé le périmètre irrigué d’Alatona qui couvre une superficie exploitable de 4942,4 ha attribués à 954 concessions. Aussi, les femmes de chaque concession disposent de 500 mètres carrés de jardin maraicher. Les derniers chantiers visités par le ministre sont celui de Sabalibougou et de Siengo-Extension dans la zone de Kouroumani. A Sabalibougou et à Siengo-Extension, il est attendu respectivement l’aménagement de 2 200 et 1 848 hectares. Si à Sabalibougou le projet est réalisé à hauteur de 90%, il est de 65% à Siengo-Extension où 663 hectares vont être livrés aux exploitants courant 2014. Le projet de Sabalibougou est financé par l’IDA et celui de Siengo-Extension par la KFW.

La réalisation de ses projets, selon le ministre va permettre à l’ON d’augmenter ses potentialités irrigables et accroitre la production. Il s’est dit satisfait du travail accompli, en dépit du contexte sécuritaire difficile. Auparavant, le ministre avait visité  le champ de Moussa Diawou à M’Bewani et les réalisations de la Société des coopératives artisanales et des forgerons de l’Office du Niger (SOCAFON). Les récoltes sont attendues en juin dans cette zone. Dans toute la zone de M’Bewani, il est attendu une production en contre saison de 11 000 tonnes de paddy. Il a exhorté les producteurs à suivre les conseils de l’encadrement technique. Ce qui va permettre de diminuer les pertes. Au SOCAFON, il a apprécié l’ingéniosité des artisans.  La dernière étape de cette journée fut la visite des installations de l’ON détruites par l’aviation française à la suite de l’occupation de la ville par les terroristes. Ici, le ministre a constaté l’ampleur des dégâts causés à l’Office.

Moussa SIDIBE

 Envoyé spécial

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

ministre

AFP

Algérie: un ministre veut des "mesures urgentes" face au flux de migrants

Algérie: un ministre veut des "mesures urgentes" face au flux de migrants

AFP

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

AFP

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

Niger

AFP

Le Niger crée un sanctuaire d'hippopotames

Le Niger crée un sanctuaire d'hippopotames

AFP

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

AFP

Niger: deux civils tués dans un attentat suicide contre un camp de réfugiés au Niger

Niger: deux civils tués dans un attentat suicide contre un camp de réfugiés au Niger

Souveraineté

AFP

La Côte d'Ivoire en quête d'autosuffisance en riz, pour recouvrer sa souveraineté alimentaire

La Côte d'Ivoire en quête d'autosuffisance en riz, pour recouvrer sa souveraineté alimentaire

Lefaso.net

Sénat : Naissance d'un front de résistance citoyenne contre la confiscation de la souveraineté du peuple à des fins monarchiques

Sénat : Naissance d'un front de résistance citoyenne contre la confiscation de la souveraineté du peuple à des fins monarchiques

Lefaso.net

L'Afrique qui revendique sa souveraineté à Addis Abeba, la solde à Bamako et ailleurs.

L'Afrique qui revendique sa souveraineté à Addis Abeba, la solde à Bamako et ailleurs.