mis à jour le

COMITE D’URGENCE DE LA FSF : Mamaya et Francky suspendus pour 2 ans

La FSF ne badine pas avec les insubordinations. Le comité d'urgence a suspendu Mamaya Sene et Francky Gueye pour deux ans, pour n'avoir pas répondu à sa convocation. Les deux dirigeants de la commission centrale des arbitres (CCA) devraient être entendus sur la grève des arbitres dans les championnats de N1 et N2. Cette attitude, selon les fédéraux, frise l'acharnement de suspendus contre leur institution. Le déballage s'est invité au débat.


La sanction contre l'insubordination

Trop c'est trop. La fédération a sentiment que les multiples grèves des arbitres sont cautionnées par une volonté de déstabiliser l'instance dirigeante du football sénégalais. La preuve matérielle, pour la boîte d'Augustin Senghor, est la non-subordination des instigateurs de ces mouvements d'humeur, en l'occurrence, Mamaya Sène et Francky Gueye de la Commission Centrale des arbitres CCA. Ces derniers ont rejeté la convocation de la FSF qui devrait les entendre sur cette question. Face à cette situation qui, selon Augustin Senghor, se matérialise par des violations graves et répétées des règlements généraux de la fédération, le comité d'urgence a décidé de sanctionner. «On n'a plus le choix. Donc, nous avons décidé de prendre des mesures disciplinaires vis-à-vis des deux intéressés. Le comité d'urgence a décidé de suspendre Mamaya et Francky pour deux ans», a décidé le comité d'urgence. Toutefois, cette décision sera soumise à l'Assemblée générale, pour confirmation.
Pourquoi la DNA gêne
La CCA, selon Maître Augustin Senghor, reproche à la fédé d'avoir mis en place la Direction nationale Arbitrale (DNA) et d'avoir fait jouer des matchs sous l'égide de cette organisation. Le président de la FSF a tenu justement à faire une précision. «La DNA n'est pas une création sénégalaise ni celle de la FSF mais, de la FIFA», a-t-il révélé. L'instance dirigeante du football mondial a mis en place un règlement de l'arbitrage dans les associations pour parer à des situations du genre sénégalais. Mais, il se trouve que le Sénégal n'a pas adopté cette mesure à temps, comme dans certains pays, comme la Tunisie. C'est pourquoi cette mesure a porté confusion. «Au Sénégal, il y a des lobbies plus puissants que les dirigeants des fédérations qui ont tordu cette loi. Ce groupe de pression n'a pas trop apprécié la DNA», a informé le président de la FSF. Cette disposition de la FIFA, mise en vigueur en 2010, devrait être appliquée, de manière contraignante, en 2011. Donc, il était impératif, pour la FSF, d'appliquer cette mesure, pour ne pas être en porte à faux avec les textes du football mondial.
Un contentieux avec Badara Sène ?
En dehors de ce dossier qui suscite des inquiétudes pour l'avenir du football national, Augustin Senghor estime que sa personne gêne. Ce qui, selon lui, entraine tous ces problèmes autour du football. « Je peux dire que ma personne gêne, parce que je déroule le programme sur lequel on a été élu. Et très souvent, cette rupture peut remettre en cause des acquis qui ne plaisent pas à tout le monde», a-t-il confié. Concernant cette affaire des arbitres dont Badara Sène est au centre, le président de la fédé n'exclut pas un complot. «Au moment ou on allait aux élections, en 2009, Badara Séne faisait partie des personnes qui m'ont appelé, alors que je n'avais pas même annoncé ma candidature, pour dire que je ne devais pas me présenter», a-t-il révélé. Est-ce passer outre ces avertissements et surtout sa victoire aux élections qui le placerait en ligne de mire de ses détracteurs ? Augustin Senghor donne sa langue aux chats.
Issiaka TOURE
REWMI QUOTIDIEN

FSF

group promo consulting

La revue de la presse- L'AG de la FSF et les "biens mal acquis" à la Une

La revue de la presse- L'AG de la FSF et les "biens mal acquis" à la Une

group promo consulting

Me Augustin Senghor rempile pour un 2e mandat à la tête de la FSF

Me Augustin Senghor rempile pour un 2e mandat à la tête de la FSF

Roger ADZAFO

Election à la FSF : les règles du jeu sont fixées

Election à la FSF : les règles du jeu sont fixées