mis à jour le

«Une famille un toit » version yonnu yokkuté à Bambilor: Le Premier ministre Abdoul Mbaye fait faux bond à la cérémonie

La pose de la première pierre du programme de « 5000 logements sociaux » effectuée hier dans la communauté rurale de Bambilor a connu un absent de marque : le Premier ministre. Annoncé en grande pompe pour venir présider la cérémonie, Abdoul Mbaye s'est juste fait représenter par la Ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, au grand dam des organisateurs et des populations.

Cérémonie riche en couleur et en ambiance, l'ambitieux programme d'habitat social du groupe Seti (Société d'Etude de Travaux et d'Ingénierie) a, cependant, un goût d'inachevé. Le Premier ministre Abdoul Mbaye qui avait été annoncé et qui avait entrainé pour l'occasion une mobilisation exceptionnelle (autorités et populations), avait finalement décidé de zapper la cérémonie, «à la dernière minute», selon les organisateurs, et selon Khoudia Mbaye, pour un «problème de calendrier». Le Directeur Général de la Seti, présentant le projet magnifiera la création de 5000 logements sociaux, de 3000 emplois directs et 5000 indirects. Embouchant la même trompette , Madame le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, particulièrement, esseulée (aucun autre ministre du gouvernement d'Abdoul Mbaye n'ayant daigné faire le déplacement, pour suppléer l'absence du PM), a rappelé la place centrale qu'occupe l'habitat social dans la politique de l'actuel chef de l'Etat, précisant que, pour le Président Sall, sa mise en ½uvre tranche assurément avec ce qui se pratiquait, ces dernières années, c'est-à dire, la construction de bidonvilles.

Bénéficiant de l'apport de partenaires Espagnols et Italiens, prêts à construire 1000 à 2000 logements par an, avec des standings différents, ces types de maisons seront, de l'avis des promoteurs, «de standings différents avec des commerces, des banques, des espaces publics et des infrastructures de formations».

Cependant l'absence du Premier ministre n'a pas manqué d'entrainer des interrogations au sein de certains observateurs car, si d'aucuns parlent d'une absence liée au caractère politique et partisan de cette cérémonie (le Président du groupe Homére Seck, beau-père du président étant animateur d'une forte sensibilité Apr à Rufisque), d'autres parlent «d'une nébuleuse liée au 119 Ha servant à accueillir le site». Des raisons qui, selon toujours ces mêmes indiscrétions, ont découragé le PM à faire le déplacement, pour «ne pas prêter le flanc, demain».

Djiby GUISSE
REWMI QUOTIDIEN









famille

AFP

La famille de l'otage française au Mali reçue au ministère des Affaires étrangères

La famille de l'otage française au Mali reçue au ministère des Affaires étrangères

AFP

Afrique du Sud: les Gupta, la famille qui murmure

Afrique du Sud: les Gupta, la famille qui murmure

AFP

Tunisie: cinq ans après, la famille d'un opposant tué veut "la vérité"

Tunisie: cinq ans après, la famille d'un opposant tué veut "la vérité"

ministre

AFP

Présidentielle au Mali: l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé se lance

Présidentielle au Mali: l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé se lance

AFP

Le Premier ministre éthiopien nomme un nouveau gouvernement

Le Premier ministre éthiopien nomme un nouveau gouvernement

AFP

Sénégal: manifestation réprimée et interpellation d'un ancien Premier ministre

Sénégal: manifestation réprimée et interpellation d'un ancien Premier ministre

cérémonie

AFP

Assaut contre l'ONU en RDC: cérémonie d'hommage aux Casques bleus

Assaut contre l'ONU en RDC: cérémonie d'hommage aux Casques bleus

AFP

CAN: Libreville aux couleurs du Cameroun pour la cérémonie de clôture

CAN: Libreville aux couleurs du Cameroun pour la cérémonie de clôture

AFP

Kenya: amnistie sur l'ivoire avant une grande cérémonie de crémation

Kenya: amnistie sur l'ivoire avant une grande cérémonie de crémation