mis à jour le

CMDT – Production cotonnière 2013-2018 : 800.000 Tonnes attendus

La Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT) a organisé le  Mardi 15 avril à l'hôtel de l'Amitié de Bamako, l'atelier National sur le programme stratégique de développement de la filière coton 2013-2018.

 

Salif Cissoko Pdg Cmdt

La cérémonie d'ouverture était présidée par M. Baba Berthé Ministre de l'Agriculture, entouré de  M. Salif Abdoulaye  Sissoko PDG de la CMDT M. Bakary Togola Président de l'APCAM entre autres.

Après les mots de bienvenue  du Président de l'APCAM  M. Togola, le PDG de la CMDT Salif Abdoulaye Sissoko  a rappelé que plus de 3 millions de maliens vivent directement de la filière coton. Aussi il a mis l'accent  sur l'accompagnement du gouvernement malien, dans le domaine de l'Agriculture en général, dans la filière coton en particulier.

Selon lui, notre pays, durant les trois dernières campagnes a enregistré une forte progression de sa production cotonnière, passant de 229 OOO tonnes en 2009/2010 à 445 314 tonnes en 2011/2012. Elle  s'établira à 450 000 tonnes pour la campagne 2012/2013.  Cette progression reste fragile malgré les efforts fournis dans l'approvisionnement correct en intrants subventionnés, l'augmentation du prix du coton graine aux producteurs et le paiement du coton à temps  a ajouté M. Sissoko.

Les difficultés  de nos jours demeurent : la mauvaise pluviométrie, la diversité des ravageurs, la baisse de la fertilité des sols, le faible taux de production et d'utilisation de la fumure organique etc..... Face à ces nombreux défis, les acteurs de la filière projettent de réaliser une progression moyenne de 70 000 tonnes par an à partir de 2013/2014 pour atteindre 80 000 tonnes en 2017/2018. Pour cela les grands axes du quinquennat 2013-2018 sont : le développement de la production cotonnière et céréalière pour atteindre 800 000 tonnes de coton graine et 3 millions de tonnes de céréales sèches par an.

Il est prévu la réhabilitation et l'ouverture des pistes agricoles pour une évacuation efficiente des produits agricoles ; la remise en état de l'outil industriel ; une politique commerciale adaptée et la recherche de financement adaptés aux besoins d'investissement du programme.

Tom

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

production

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Opep: le Gabon soutiendra la position majoritaire sur un gel de la production

Opep: le Gabon soutiendra la position majoritaire sur un gel de la production

AFP

Côte d'Ivoire: la production officielle de noix de cajou menacée

Côte d'Ivoire: la production officielle de noix de cajou menacée