mis à jour le

Tiaret : une cellule terroriste démantelée

Les services de sécurité relevant du secteur militaire opérationnel de Tiaret viennent de démanteler une cellule, la huitième du genre en l'espace d'une année, chargée d'endoctriner et de recruter au profit de l'organisation terroriste Al Qaîda. Le groupe, pisté depuis deux mois, a été pris en flagrant délit d'endoctrinement et d'entraînement de jeunes élèves, des collégiens et lycéens, venus apprendre le Coran à la mosquée Errahma dans le populeux quartier Sonatiba. Certains d'entre eux finissent par être enrôlés dans les groupes terroristes agissant dans les maquis de Tizi Ouzou et de Boumerdès. L'un des mentors de cette opération, un enseignant du Coran, volontaire en prime, agissait sans être inquiété ni par l'association de la mosquée ni par la direction des affaires religieuses. D. L., 32 ans, puisque c'est de lui qu'il s'agit, avait déjà écopé de cinq ans de prison pour «apologie au terrorisme». Sur la cinquantaine d'élèves, il a réussi à convaincre et endoctriner six, âgés de 14 à 21 ans, qu'il destinait aux groupes terroristes. Ses «prêches» étaient distillés aux élèves aptes au combat entre les prières du maghreb et d'el icha. La mosquée servait de lieu d'entraînement physique et psychologique important. Lui et deux de ses acolytes, K. M., 25 ans, et M. A., 20 ans, ont été mis sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le tribunal de Tiaret dimanche dernier. Le reste du groupe présenté a été placé sous contrôle judiciaire. Pour rappel, les services de sécurité avaient saisi du matériel audiovisuel dont des cassettes vidéo relatant des scènes d'accrochages entre l'armée et les terroristes à Tiguentourine, Tizi Ouzou et Boumerdès.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

terroriste

AFP

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

AFP

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

AFP

Le Sénégal va renforcer ses forces armées contre la menace terroriste

Le Sénégal va renforcer ses forces armées contre la menace terroriste