mis à jour le

Débrayage des fonctionnaires de l’Enseignement supérieur

Les fonctionnaires du secteur de l'enseignement supérieur poursuivent leur mouvement de grève enclenché dimanche. La fédération nationale des personnels du secteur, affiliée au Snapap, se félicite du taux de suivi qui aurait atteint, dans certains établissements, 100%. Le taux de suivi au niveau national est estimé par le président de fédération, Ben Dahmane Chaïbi, à 85%. L'université de Bab Ezzouar est la plus affectée par cette grève de trois jours. L'université d'Alger II et l'Ecole polytechnique d'El Harrach ont également été paralysées par ce mouvement de grève, ainsi que les autres pôles de l'enseignement supérieur, notamment de Tizi Ouzou, Blida, Sétif, Ouargla, Bordj Bou Arréridj, Chlef et Saïda.Ce mouvement de protestation a été observé pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur la situation des personnels exerçant dans ce secteur. Les grévistes dénoncent, entre autres, la non-application du nouveau statut particulier et la confusion autour de l'évolution de leur carrière.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

fonctionnaires

AFP

Nigeria: les fonctionnaires en guerre contre les salaires impayés

Nigeria: les fonctionnaires en guerre contre les salaires impayés

AFP

Ouganda: restrictions vestimentaires pour les femmes fonctionnaires

Ouganda: restrictions vestimentaires pour les femmes fonctionnaires

AFP

Côte d'Ivoire: poursuite de la grève des fonctionnaires

Côte d'Ivoire: poursuite de la grève des fonctionnaires