mis à jour le

Appel à candidature pour le renouvellement du Comité exécutif de la Femafoot : Onze clubs de ligue 1 dénoncent la violation de l’article 49-1 par la Femafoot

siège Femafoot

Les représentants des clubs de ligue 1 de football : Djoliba AC, Stade Malien de Bamako, AS Bakaridjan, Onze Créateurs de Niaréla, Office du Niger Sports de Ségou, du Centre Salif Kéita (CSK), Atar Club de Kidal,  Jeanne d'Arc, Association sportive de Missira (Asom),  Association sportive de Bamako (ASB), Association sportive de Korofina (ASKO), regroupés en collectif, ont animé le lundi 22 avril 2013, au siège de Capital Transit (Hamdallaye ACI 2000), un point de presse.

Il était  relatif à la signature de la pétition  envoyée au Comité exécutif de la Fédération Malienne de football (FMF) sur la naissance d'une crise au sein du football. Que dit la lettre envoyée par le collectif au président de la Femafoot sur cette crise ouverte? « En effet, le mandat de l'actuel bureau du comité exécutif de la Fmf, dont vous êtes le président, arrive à terme le 11 juillet 2013 à 23h 59mn 59s. En application de l'article 49-1 de nos statuts, l'appel à candidature pour le renouvellement du Comité exécutif (Ce) devrait être lancé le 11 avril 2013. Mais à notre grand étonnement, cette disposition statutaire devant conduire à l'élection d'un nouveau bureau de la Femafoot n'a pas été respectée à la date indiquée ». Et d'ajouter : « sachant que c'est un processus dont la première étape est déterminante et ne voulant pas cautionner cette situation, nous aurions donc le droit de ne plus reconnaitre votre bureau à l'expiration du mandat de 4 ans pour lequel il a été investi le 12 juillet 2012 à Tombouctou ». Vous conviendrez avec nous, poursuit la lettre, qu'il perdra toute légitimité  à partir du 12 juillet 2013 à 00h00mn. Nous pensons que, souligne la lettre,  cette violation flagrante des statuts en fin de mandat n'a autre dessein que de vous maintenir illégalement à la tête du football malien. La lettre précise : « tout Malien doit savoir que notre pays qui traverse la période la plus éprouvante depuis son accession à la souveraineté  nationale et internationale acquise le 22 septembre  1690, se passera volontiers de cette crise intitule dont vous êtes le seul responsable, et que nous prendrons toutes les dispositions statutaires indiquées pour le respect des textes».  Il s'agissait donc pour Boubacar Baba Diarra (président du collectif des signataires de la pétition) de prendre à témoin l'opinion nationale et internationale sur la crise ouverte. Et de demander à la Femafoot de circonscrire rapidement la crise qu'elle veut imposer au football malien. Après avoir violé l'article 49-1, explique le collectif, la seule chose qui reste au président de la Femafoot, est de convoquer une assemblée extraordinaire élective  à l'issue de la quelle le nouveau président sera élu. En tout cas, quelle que soit la situation, rassure le collectif, il y aura élection à la date indiquée par les textes, c’est-à-dire le 12 juillet prochain. Car, a-t-il dit, si l'élection n'est pas faite à cette date, l'actuel bureau perdra toute légitimité. Autrement dit, il ne pourra pas gouverner dans l'illégalité. « Conformément aux textes de la Femafoot, l'on peut obliger le secrétaire à convoquer l'assemblée. S'il refuse et que nous constatons notre majorité qui est 50%+1, on tiendra notre assemblée pour élire le nouveau président du football malien », ont dit les conférenciers. Pour terminer, ils soutiennent : « La date du 12 juillet pour l'élection du président de la Femafoot n'est pas une date négociable, c'est une date contraignante, impérative comme les mandats du Président de la République, des députés, Maires ».

Hadama B. Fofana

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

appel

AFP

Mauritanie: appel d'ONG pour la libération d'un condamné pour blasphème

Mauritanie: appel d'ONG pour la libération d'un condamné pour blasphème

AFP

Afrique du Sud: la peine d'Oscar Pistorius plus que doublée en appel

Afrique du Sud: la peine d'Oscar Pistorius plus que doublée en appel

AFP

RDC: appel

RDC: appel

candidature

AFP

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

AFP

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

violation

AFP

JO-2016/Athlétisme: un entraîneur kényan exclu pour violation des règles antidopage (CIO)

JO-2016/Athlétisme: un entraîneur kényan exclu pour violation des règles antidopage (CIO)

Djamila Ould Khettab

Les députés algériens dénoncent la violation du Consulat d’Algérie

Les députés algériens dénoncent la violation du Consulat d’Algérie

L'Indépendant

Nomination du capitaine Sanogo au grade de Général : Les Sofas de la République qualifient l’acte  de violation de la loi fondamentale

Nomination du capitaine Sanogo au grade de Général : Les Sofas de la République qualifient l’acte de violation de la loi fondamentale