mis à jour le

Le feuilleton du procès Moubarak

Hosni Moubarak, l’ex-président égyptien déposé en 2011, est toujours en prison, mais la semaine dernière, des tribunaux ont ordonné sa libération par deux fois.

Le président est resté où il était, dans un cas, parce que d’autres charges pèsent contre lui et qu’il est toujours en détention provisoire, dans l’autre cas, parce que le tribunal qui avait demandé sa libération n’était en réalité pas compétent.

L’avocat de l’ancien président, Farid el Dib, n’a de cesse de faire libérer son client. C’est pourquoi, samedi dernier, il a obtenu qu’un tribunal déclare que la détention provisoire de Moubarak dans un cas de corruption devait prendre fin – mais l’ex-président devait tout de même rester en détention provisoire pour un autre cas de corruption. De toute façon, ce lundi, un tribunal pénal a annulé la décision de samedi dernier, au motif qu’elle a été prononcée par un tribunal non compétent (seul un tribunal pénal l’est).

Lundi 15 avril, un tribunal cairote a interdit toute extension de la détention provisoire de l’ex-président, en ce qui concerne son procès pour sa responsabilité dans les morts de la révolution. Il était en effet en détention provisoire depuis deux ans le 12 avril dernier, et deux ans est la durée légale maximum de la détention provisoire pour un chef d’accusation en Egypte. Moubarak est resté en prison car il est aussi poursuivi pour corruption. Il avait été acquitté de ces charges de corruption en juin dernier, mais l’acquittement a été annulé.

En juin de l’année dernière en effet, l’ancien président avait également été condamné à la prison à perpétuité pour ne pas avoir protégé les manifestants pendant le soulèvement. Une telle formulation « ne pas avoir protégé », ainsi que son acquittement des accusations de corruption, avaient beaucoup déçu. Mais en janvier de cette année, des irrégularités de procédures ont été trouvées dans le jugement, et la condamnation a été annulée. Un nouveau procès devait commencer le 13 avril dernier. Mais ce jour-là, le juge chargé de son cas a démissionné!

Slate Afrique les blogs

Ses derniers articles: Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Tunisie : Le retour de la censure sur le Net?  Egypte: hommage paradoxal aux manifestants anti-régime militaire 

feuilleton

AFP

RDC: le feuilleton judiciaire de l'opposant Kamerhe rebondit

RDC: le feuilleton judiciaire de l'opposant Kamerhe rebondit

MLD

Les Rewmistes sur le dernier remaniement ministériel : "C’est un épisode d’un long feuilleton dont l’aboutissement sera un échec..."

Les Rewmistes sur le dernier remaniement ministériel : "C’est un épisode d’un long feuilleton dont l’aboutissement sera un échec..."

La Rédaction

Assemblée générale de Malifoot :  LE FEUILLETON CONTINUE

Assemblée générale de Malifoot : LE FEUILLETON CONTINUE

procès

AFP

Mali: le procès du chef de l'ex-junte  Sanogo renvoyé

Mali: le procès du chef de l'ex-junte Sanogo renvoyé

AFP

En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux

En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux

AFP

Côte d'Ivoire: le procès de Simone Gbagbo reporté

Côte d'Ivoire: le procès de Simone Gbagbo reporté

Moubarak

AFP

Un fidèle de Moubarak

Un fidèle de Moubarak

AFP

La Suisse continue d'enquêter sur la fortune du clan l'ex-président égyptien Moubarak

La Suisse continue d'enquêter sur la fortune du clan l'ex-président égyptien Moubarak

AFP

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption