mis à jour le

Le public du Wydad de Casablanca manifeste contre le président de l'équipe

Casablanca : Le président de l'équipe du WAC, Abdelilah Akram, n'a, apparemment, plus de popularité au sein du club, du moins parmi les supporters wydadis dont quelque deux mille ont manifesté pacifiquement, dimanche, contre lui.

Ce fut, en effet, devant le complexe Benjelloun à Casablanca que les supporters wydadis ont brandi une pancarte avec un grand "Dégage", demandant au président Abdelilah Akram de partir. La manifestation arrive suite aux résultat...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

public

AFP

Kenya: le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public

Kenya: le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public

AFP

Foot - Egypte: du public en championnat pour la première fois depuis 2012

Foot - Egypte: du public en championnat pour la première fois depuis 2012

AFP

Le musée Yves Saint Laurent de Marrakech ouvre ses portes au public

Le musée Yves Saint Laurent de Marrakech ouvre ses portes au public

Casablanca

AFP

Maroc: échauffourées entre des migrants et des habitants de Casablanca

Maroc: échauffourées entre des migrants et des habitants de Casablanca

AFP

Maroc: RATP Dev renouvelle pour 12 ans son contrat pour le tramway de Casablanca

Maroc: RATP Dev renouvelle pour 12 ans son contrat pour le tramway de Casablanca

AFP

Foot: John Toshack démis de ses fonctions au Wydad Casablanca

Foot: John Toshack démis de ses fonctions au Wydad Casablanca

président

AFP

Madagascar: la fronde politique contre le président se durcit

Madagascar: la fronde politique contre le président se durcit

AFP

Mondial-2026 au Maroc: le président de la CAF fait un appel du pied

Mondial-2026 au Maroc: le président de la CAF fait un appel du pied

AFP

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président