mis à jour le

23 voyages en un an : Macky Sall sur les traces de Me Wade

Dès son accession au pouvoir, Macky Sall a voulu montrer qu'il ne dédaigne pas les voyages. Il a commencé à prendre l'avion quasiment une fois intronisé. Certains de ces déplacements était utiles politiquement, quelques-uns nécessaires économiquement. Pour d'autres, le pays se serait mieux porté sans.

Et si l'oiseau présidentiel pouvait pépier,... La muette Pointe Sarène, l'avion de commandement, est un témoin privilégié des voyages du président de la République. Qu'il s'agisse de visites officielles, de vacances ou de participation à des sommets internationaux, le communiqué émanant des services de la présidence de la République les résume ainsi : le chef de l'Etat est absent du territoire national. Depuis sa prise de fonction, le 2 avril 2012, Macky Sall semble vouloir se donner le temps et les moyens de connaître le monde.

A la date du 31 mars 2013, il a effectué 23 voyages à l'étranger. Sans encore sembler menacer les records établis par son prédécesseur Abdoulaye Wade, Macky Sall ne déteste pas prendre les airs. Et surtout, on constate qu'il aime particulièrement certaines destinations.

En premier lieu, on note que l'axe Dakar-Paris est privilégié. En l'espace d'un an, le nouveau locataire de l'avenue Léopold Sédar Senghor a effectué trois visites en France. La première a été surprenante d'ailleurs. Elle a eu lieu le 18 avril 2012, soit deux semaines après sa prise de fonction. «Les caisses de l'Etat sont vides», soufflait-on dans les allées du pouvoir. Et Macky Sall est allé solliciter un appui budgétaire de 85 milliards francs Cfa à la France, que Nicolas Sarkozy s'est empressé de lui accorder, en une sorte de prime à la démocratie.

Optimisation de dépenses ?

Cette première sortie en Hexa­gone sonnait d'ailleurs comme un renouveau des relations diplomatiques avec l'ancienne puissance coloniale. Accueilli par Nicolas Sarkozy lors de ce premier voyage officiel, Macky Sall s'empressera de retourner à Paris à l'annonce de la défaite du dirigeant français. Tout était bon pour prendre langue avec les Socialistes et remettre au goût du jour les accords passés avec la Droite. Macky Sall a tenu à se déplacer auprès du nouveau patron de l'Elysée, François Hollande, le 5 juillet 2012, pour s'assurer de la poursuite de l'appui promis par Sarkozy. Même si, en l'espèce, du fait de la continuité de l'Etat, le ministre de l'Economie, ou même le chef du gouvernement aurait pu faire l'affaire.

Cela a d'ailleurs contribué à entretenir les rumeurs sur la réputation du Président de protecteur des intérêts français au Sénégal. Car Macky ne rate aucune occasion pour se rendre dans l'ancienne métropole. Il a ainsi jugé utile d'accomplir un troisième périple à Paris, en provenance... de Côte d'Ivoire. En effet, après avoir pris part au sommet de la Cedeao tenu à Abidjan le 28 févier 2013, il a voulu prolonger son voyage en se rendant directement en France, et à l'occasion, il a accompagné le Président François Hollande aux Assises du développement et de la solidarité internationale, dans la capitale française.

Si les séjours en France ont pu se révéler utiles pour les finances publiques, ceux aux Usa n'ont eu aucun impact positif, par contre. Macky Sall est allé donner une leçon inaugurale à l'université de Harvard, aux Etats-Unis, le 8 mars. Il retourne à Washington le 28 du même mois pour honorer un rendez-vous avec le Président Barack Obama en compagnie de trois autres chefs d'Etat africains. On s'est demandé pourquoi le chef de l'Etat n'a pas jugé plus sage, et plus économique, de coupler les deux séjours, en rencontrant Obama avant de se rendre dans le Massachusetts, ou juste après. Les tonnes de carburant consommées par la Pointe Sarène, et les millions payés en frais de stationnement, sans compter les frais de séjour de sa délégation, auraient pu être divisés par deux. Cela montre que l'optimisation des ressources publiques dont se vante ce pouvoir, a manqué de prévaloir dans ce cas.

Vacances en Afrique du Sud

Le seul point positif dans ces voyages est encore que le président de la République, une fois installé, a réservé sa première visite officielle à la Gambie le 15 avril 2012. La paix en Casamance est tributaire de relations de bon voisinage avec les Etats à notre frontière. Pour le reste, beaucoup ont eu à reprocher à Macky Sall le besoin qu'il a senti de prendre des vacances à peine trois mois après sa prise de pouvoir, en laissant derrière lui de nombreuses urgences. Et pire, au lieu de se rendre dans le Sénégal profond, qu'il dit bien connaître, ou dans un pays pas trop lointain, il a préféré les jolis paysages de l'Afrique du Sud. Malheureuse­ment pour lui, les urgences qu'il a voulu fuir, l'ont très vite rattrapé. Il n'empêche que depuis lors, la Pointe Sarène a survolé bien des océans et des mers pour les besoins du chef de l'Etat et de ses missions. Sans que les Sénégalais puissent en mesurer l'utilité profonde.

On peut juste rappeler que dans une étude portant sur les déplacements du Pape du Sopi durant ses quatre premières années au pouvoir, Jacques Habib Sy était parvenu à décompter que l'ancien chef de l'Etat avait passé 391 jours à l'étranger, c'est-à-dire plus d'une année hors du pays. Selon les statistiques, le président de la République se permettait de voyager tous les dix jours. Cela représentait énormément en frais divers. Son successeur chercherait-il à battre son record ? On a quatre ans encore pour le savoir.

Souvent dispendieux, mais parfois utiles aussi

23 déplacements à l'étranger

Dimanche 15 avril 2012 :
Macky Sall se rend en Gambie pour rencontrer Yaya Jammeh. C'est la concrétisation d'une promesse du candidat à la présidentielle, dans l'optique de la résolution de la crise casamançaise. Après les tensions que les deux pays ont connues dans leurs relations les mois précédents, cette visite devait permettre de remettre les choses à plat et de repartir sur des bases nouvelles. Cela a-t-il été réussi ? Quoi qu'il en soit, ce fut l'occasion pour remettre sur le tapis la question de la construction du pont sur le fleuve Gambie, qui tient tant à c½ur la partie sénégalaise.

Mercredi 18 avril 2012 : Macky Sall s'est rendu à Paris où il a été reçu par le Président français Nicolas Sarkozy. Ce dernier promet au nouveau pouvoir un appui budgétaire de 85,274 milliards, au moment où on clame partout au Sénégal que les caisses de l'Etat sont vides.

26 avril 2012: Sommet extraordinaire de la Cedeao à Abidjan.

28 mai 2012 : Visite de travail en Arabie Saoudite pour rencontrer le roi Abdallah Ben Abdel Aziz. Là aussi, il a été agité la version selon laquelle, ce voyage, présenté comme entrant dans le cadre de la coopération entre les deux pays, était plus motivé par les fins de mois difficiles du pays.

22 et 23 juin 2012 : Conférence de Rio +20 au Brésil. En dehors du dépaysement, il s'agissait là de traiter des questions environnementales et de l'avenir de la planète, menacée par le modèle de développement des grands pays développés.

Vendredi 5 juillet 2012 : Nouvelle visite de quatre jours à Paris. Macky Sall discute avec le Président Hollande du versement de l'appui budgétaire promis par Sarkozy. Et que M. Hollande confirme.

Vendredi 13 juillet 2012 : Addis Abéba, en Ethiopie. 19ème sommet de l'Union africaine

Vendredi 10 août 2012 : Voyage éclair à Accra, aux obsèques du Président ghanéen John Atta Mills.

Mardi 14 août 2012 : 14e sommet extraordinaire de l'Organisa­tion de la conférence islamique (Oci) à la Mecque. Président en exercice de cette instance, Macky ne pouvait y manquer.

Mardi 29 août 2012 : Retour prématuré de vacances en Afrique du Sud. La capitale est sous le coup des inondations catastrophiques. Dans l'urgence, Macky Sall supprime le Sénat à quelques semaines du renouvellement de cette institution.

Dimanche 16 septembre 2012 : visite officielle de 72 heures, en Mauritanie, pour rencontrer son homologue mauritanien Ould Abdel Aziz. Relations bilatérales obligent.

Mardi 25 septembre, jusqu'au 1er octobre 2012 à New York. Participation à l'Assem­blée générale des Nations-Unies.

Week-end du 12 au 14 octobre 2012 : 14e session de la francophonie à Kinshasa

Lundi 15 octobre 2012 : Jour­nées européennes du développement à Bruxelles

Mercredi 15 novembre 2012 : célébration des dix ans de la CPI à la Haye

19 et 20 novembre 2012: visite au Koweït, avec la signature de plusieurs accords de développement

Week-end du 15-16 décembre : visite officielle en Guinée Cona­kry. Alpha Condé soutient la candidature du Sénégal au Conseil de sécurité

Samedi 19 janvier 2013 : sommet de la Cedeao à Abidjan

Samedi 28 janvier 2013 : participation au sommet de l'Ua à Addis. Macky Sall y a été élu Président du Comité d'orientation du Nepad.

Mercredi 6 février 2013: Voyage au Caire. Macky Sall prend part au 12e sommet islamique. L'occa­sion de passer le témoin de la présidence de l'Oci à Mouhamed Morsi. Le sommet marque la reprise des relations diplomatiques avec l'Iran.

Samedi 9 février 2013 : Macky Sall rentre de Ndjamena où il a pris part au sommet de la Cen-Sad

Lundi 18 février 2013: invité d'honneur à la fête nationale de la Gambie

Mercredi 27 février 2013 : sommet de la Cedeao à Yamous­soukro (sommet ordinaire)

Jeudi 28 février 2013: Voyage à Paris au cours duquel il a été reçu par François Hollande. Il a été à ses cotés pour la clôture des Assises du développement et de la solidarité internationale. Le Sénégal essaye de négocier un nouvel appui budgétaire.

Vendredi 8 mars 2013 : Leçon inaugurale de Macky Sall à l'université américaine Harvard. En marge de la visite, rencontre avec des personnalités du monde des affaires, comme avec des universitaires.

Jeudi 28 mars 2013 : Audience avec le Président américain Barack Obama à la Maison blanche en compagnie de trois autres chefs d'Etats africains.

Avec Le quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

voyages

AFP

Tchad: l'ONU demande des comptes sur les voyages d'un Centrafricain sanctionné

Tchad: l'ONU demande des comptes sur les voyages d'un Centrafricain sanctionné

AFP

Touristes mexicains tués en Egypte: l'agence de voyages pointée du doigt, selon Mexico

Touristes mexicains tués en Egypte: l'agence de voyages pointée du doigt, selon Mexico

AFP

Afrique du Sud: Desmond Tutu annule ses voyages pour combattre le cancer

Afrique du Sud: Desmond Tutu annule ses voyages pour combattre le cancer

Wade

AFP

Sénégal: l'ex-président Wade renonce

Sénégal: l'ex-président Wade renonce

AFP

Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle

Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle

AFP

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre