mis à jour le

L’agri-business et la sécurité alimentaire, guest stars des Assises de l’Agriculture

Les Assises de l'Agriculture, organisées par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime sont devenues un rendez-vous annuel incontournable de l'agriculture marocaine. La sixième édition se tient cette année encore à Meknès, en ouverture du SIAM, les 23 et 24 avril sous la thématique double : «Agri-Business et Sécurité alimentaire : une meilleure valorisation du potentiel agricole ».

Une belle occasion de s'arrêter sur les réalisations du secteur et les avancées enregistrées tout en dressant l'état d'avancement du Plan Maroc Vert, stratégie de développement du secteur agricole initiée en 2008 et construite autour de deux piliers :
o Le Pilier I soutenant le développement d'une agriculture moderne à haute valeur ajoutée.
o Le Pilier II ciblant les petits agriculteurs et visant à mettre en place une agriculture solidaire viable et durable.
Lors des cinq premières années qui ont connu le déploiement des actions prévues dans le cadre de cette ambitieuse stratégie agricole, beaucoup d'efforts ont été consentis dans l'objectif d'augmenter et de stabiliser la productivité des cultures marocaines, tout en veillant à accroître les revenus des acteurs les plus fragiles et à construire des modèles d'agriculture viable et performante.
Pour la sixième édition des Assises et dans une continuité logique du Plan Maroc Vert, la thématique retenue a été : .
En effet, bien que l'augmentation de la production agricole soit une condition nécessaire à l'équation posée par le Plan Maroc Vert, elle ne peut ignorer, dans un contexte marqué par un commerce globalisé dans lequel la concurrence sur les marchés des produits agricoles se fait de plus en plus rude, les problématiques de la sécurité alimentaire ainsi que la nécessité de rendre les produits agricoles marocains plus disponibles, compétitifs et attrayants à travers le développement de l'Agri Business et le renforcement de tous les maillons de la chaine de valeur qui s'imposent comme des conditions de la mise à niveau des acteurs du secteur, au développement du monde rural et à la capacité des produits agricoles nationaux à répondre aux attentes des consommateurs.

L'objectif de cette sixième édition des Assises de l'Agriculture est également d'avoir des retours d'expériences internationales en matière de sécurité alimentaire et d'ouverture ou pénétration de nouveaux marchés. Plusieurs questions seront ainsi présentées et débattues lors des tables rondes organisées à cette occasion, avec la participation d'un grand nombre de responsables, d'opérateurs, d'experts internationaux et de professionnels du secteur.

Plusieurs actions ont été menées avec succès depuis l'avènement du Plan Maroc Vert pour veiller à :
- Améliorer la compétitivité du secteur agricole;?- Injecter des investissements rentables et à haut retour;?- Améliorer le revenu des petits agriculteurs.
Ces actions ont également contribué à augmenter l'apport du secteur agricole pour la mise en ½uvre de la sécurité alimentaire du pays et au développement durable du monde rural et agricole. Elles se déclinent comme suit :
Une adaptation du service public à travers plusieurs actions :
- La réorganisation du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime (MAPM) au niveau central (mai 2009) avec plus de proximité décisionnelle dans les régions;
- La mise en place d'une nouvelle agence de développement agricole (ADA) pour promouvoir l'investissement privé dans le secteur agricole et d'un Office National pour la Sécurité Sanitaire des Aliments avec la promulgation d'une loi sur la sécurité sanitaire des produits alimentaires qui constitue actuellement un outil important de réglementation et de structuration du secteur agro-industriel;
L- a mise en place de 16 Directions Régionales de l'Agriculture (DRA) et 16 Chambres d'Agriculture. Ces structures territoriales ont pour portefeuille les 16 Plans agricoles régionaux (PAR) qui représentent la déclinaison propre au niveau de chaque région des ambitions du PMV en termes de projets, d'investissement, d'emploi, d'export, etc.;
- La création de l'Agence pour le Développement des Zones Oasiennes et de l'Arganier (approuvée au conseil du gouvernement en mai 2010);
- La mise en place d'un centre pour la promotion des ressources pilier II (CRP II) à Ifrane ; de l'Office National de la sécurité sanitaire des aliments; de l'Office National de Conseil Agricole; de la Direction de Développement Rural et des Zones de Montagne.
Une amélioration de l'environnement des affaires par :
- Le Renforcement du rôle des acteurs à travers la signature de 17 Contrats Programmes Filières entre l'Etat et les professionnels, la mise en place d'un Project Management Office pour la gestion des Contrats Programmes Etat / Profession, et la signature de contrats de partenariats entre l'Etat et des banques de la place pour assurer un accompagnement financier, y compris la création d'une structure spécialisée pour le financement des petits agriculteurs.
- Le Financement de l'investissement agricole avec l'engagement à long terme du Fonds Hassan II (800 millions de dhs sur 4 ans), le financement effectif de nombreux bailleurs de fonds internationaux ainsi que l'implication des organismes bancaires nationaux à travers la mise en place de plusieurs solutions adaptées aux besoins des agriculteurs.
- La réforme du Fonds de Développement Agricole avec l'introduction de nouvelles aides touchant l'amont et l'aval de l'ensemble des filières de production végétales et animales, et concernant essentiellement le matériel agricole, les plantations, l'intensification de la production animale ainsi que l'encouragement des projets d'agrégation à travers un régime incitatif bénéficiant à la fois à l'agrégateur promoteur d'un projet d'agrégation, et aux agriculteurs agrégés.
- L'amélioration du système d'assurances avec le lancement en 2010 par le Département de l'Agriculture d'une étude stratégique sur la mise en place d'un système d'assurances agricoles et la création d'un nouveau produit d'assurance multirisques innovant contre les effets de la sécheresse avec une couverture réelle « multirisques » englobant les principaux risques climatiques .
- L'amélioration de la circulation de l'information à travers l'élaboration d'un schéma directeur pour la mise en place d'un système d'informations global du secteur agricole, la mise en place d'ASSAAR, premier système permettant un monitoring Hitech des prix des produits agricoles, ainsi que la mise en place d'un Géo portail pour le partage et la diffusion de l'information géographique agricole, sans oublier la création du site www.prixagriculture.org permettant au grand public d'accéder aux prix, tendances et analyses de marché sur le plan national et international.
- L'instauration et la mise en ½uvre d'une véritable dynamique d'investissement avec 55 milliards de dirhams investis lors des 5 dernières années.
- Le lancement de 134 projets dans le cadre du Pilier I du Plan Maroc Vert avec un montant global d'investissement avoisinant les 28,5 Millions de dhs.

Dans le cadre de la réalisation du Pilier II du Plan Maroc Vert, 319 projets agricoles solidaires couvrant une superficie agricole de 611 000 hectares ont été lancés avec une enveloppe budgétaire de 10,3 Milliards de Dhs.
La création d'un partenariat public-privé pour promouvoir la dynamique d'investissement en permettant aux opérateurs privés d'exploiter des terres agricoles publiques dans le cadre de locations longue durée (40 ans).
La sécurité alimentaire Nationale, partie intégrante et composante essentielle du Plan Maroc Vert.
La stratégie du Plan Maroc Vert a été pensée en prenant en compte les principaux facteurs nationaux et internationaux qui menacent la sécurité alimentaire de la planète, dont les principaux sont :

L'accroissement de la population : Afin de suivre le rythme imposé par cette croissance démographique, la production agricole mondiale devra augmenter de plus de 70% à l'horizon 2050. Pour les pays en développement, ce taux doit avoisiner les 100 %;
-  La volatilité des prix des produits alimentaires entraînée par les épisodes météorologiques extrêmes et la spéculation financière;
La raréfaction des ressources hydriques ainsi que celle des autres ressources naturelles;
La préservation de notre biodiversité;
L'allocation de plus en plus de terres et de ressources à la production de biocarburants;?- La lutte contre la pauvreté en milieu rural.
La mise en place et l'instauration d'une production et d'une consommation durables sont nécessaires pour faire face à toutes ces contraintes qui découlent directement des modes et tendances de production et de consommation.

L'agri-business, clé de la sécurité alimentaire nationale:

L'agri-business englobe l'ensemble des opérations impliquées dans la fabrication et la distribution de produits agricoles de la ferme à la table à savoir les opérations :
- De production;?- De stockage;?- De traitement;?- De distribution;?- Et de transformation de matières premières agricoles
plusieurs mesures doivent être mises en place pour le développement de l'agri-business au Maroc dont :
Le renforcement des relations entre les exploitations agricoles et les entreprises agro-alimentaires, une démarche essentielle pour le développement de l'agri-business.
Une Assurance qualité et une certification des produits alimentaires.
La contractualisation des rapports entre agriculteurs et les diverses unités de transformation des unités agricoles.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

sécurité

AFP

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

stars

AFP

En RDC, de futures stars du foot livrées à elles-mêmes

En RDC, de futures stars du foot livrées à elles-mêmes

AFP

CAN: Aubameyang, Mahrez et Renard, stars

CAN: Aubameyang, Mahrez et Renard, stars

AFP

Des demandeurs d'asile stars d'un jour sur les podiums de mode

Des demandeurs d'asile stars d'un jour sur les podiums de mode

Assises

AFP

Le meurtre de deux Congolais aux assises de l'Isère, 14 ans après

Le meurtre de deux Congolais aux assises de l'Isère, 14 ans après

AFP

Génocide: la justice française confirme le renvoi aux assises de deux Rwandais

Génocide: la justice française confirme le renvoi aux assises de deux Rwandais

AFP

Deux ex-miliciens algériens renvoyés pour torture devant les assises du Gard

Deux ex-miliciens algériens renvoyés pour torture devant les assises du Gard