mis à jour le

Violence à ascendant et coups et blessures volontaire : Kh Dieng déféré au parquet

Kh. Dieng, agé de 25 ans est déféré au parquet pour les délits de violence sur ascendants et coups et blessures volontaires. Le plaignant n'est autre que sa tante, l'épouse de son père avec qui elle ne s'entend pas du tout. Le Journal l'Enquête rapporte que la tante l'accuse de l'avoir frappée avec une bouteille à la figure. Muni d'un certificat médical attestant d'une incapacité temporaire de 10 jours, elle a porté l'affaire devant la justice. Dans sa version des faits, la plaignante expliquera : « De retour de la boutique, étant anceinte de 5 mois, j'ai demandé à un enfant de me tenir la bouteille de gaz. Nous grimpions les marches de l'escalier, lorsque nous avons croisé Kh. Dieng qui est le fils de mon mari. Il nous a accusés de l'empêcher de passer. Avec la bouteille qu'il tenait il m'a frappée à la figure et a continué à me rouer de coups de poings ».

Le témoignage de son mari, par ailleurs père de l'accusé a davantage perdu le fils indélicat. « A maintes reprises, Kh Dieng a tenu des propos de nature à porter atteinte à ma dignité de père de famille. A Chaque fois que je lui parle il me repousse violemment. Il ne cesse de me critiquer et de demander avec des menaces l'argent que les locataires me payent, c'est un usager de chanvre indien ».

Pour sa défense, l'accusé, un apprenti chauffeur, a reconnu les relations heurtées avec sa tante avant d'expliquer que le jour des faits, s'étant croisé dans les escaliers, la femme de son père lui a demandé de céder le passage, «ayant tardé à exécuter son ordre, elle m'a frappé avec le seau qu'elle tenait. J'ai riposté avec la bouteille que j'avais en main. Depuis que mon père a divorcé avec ma mère et qu'il est parti en Italie, ma tante n'a cessé de me maltraiter. Il arrivait même qu'elle refuse de préparer le repas alors que mon père lui envoie mensuellement de l'argent pour nos vivres. Je ne l'ai pas frappé à coups de poings. En ce qui concerne mon père, je lui ai toujours voué respect et obéissance, il affiche une grande faiblesse à l'égard de ma tante qui a autorité sur toutes ses décisions. C'est pour éviter de violenter mon père que j'ai toujours voulu sortir de la maison et aller louer. Mais il refuse pour éviter d'être critiqué par ses frères ».

REWMI.COM/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

violence

AFP

Violence homophobe: des Tunisiens témoignent dans un film inédit

Violence homophobe: des Tunisiens témoignent dans un film inédit

AFP

En Algérie, "logements-ghettos" et précarité nourrissent la violence urbaine

En Algérie, "logements-ghettos" et précarité nourrissent la violence urbaine

Fraude

Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué

Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué