mis à jour le

Mise au point du président par intérim :  » Les membres de la Commission dialogue et réconciliation ont été choisis avec toute la rigueur requise  » dixit Dioncounda Traoré

A peine connue la composition  de la commission dialogue et réconciliation est déjà fortement décriée par le collectif des ressortissants du nord (COREN) et par l’association TEMEDT regroupant les tamasheq noirs du Mali. A la faveur de la quatrième réunion du groupe de soutien et de suivi sur la crise malienne, le président par intérim a voulu recadrer les uns et les autres en déclarant que la rigueur a prévalu dans la désignation des membres de la Commission dialogue et réconciliation.

Le président par intérim qui s’est félicité de la mise en place de cette commission a levé toute équivoque quant au choix des hommes et femmes qui la composent. «  Ses membres ont été choisis sur la base de critères rigoureux pour que les différentes sensibilités y soient représentées ou qu’elles s’y reconnaissent. Pendant deux ans, elle mettra en lien tous les segments de notre pays et avec pour mission de réconcilier les c½urs et les esprits  » a déclaré Dioncounda Traoré. Le COREN, vivement remonté contre ce nouvel organe  soulignera que les critères qui ont prévalu à la nomination des membres de la Commission Dialogue et Réconciliation portent en eux les germes de l’arbitraire, de la discrimination, du manque d’objectivité et d’une grave complaisance.

Ce qui est d’ailleurs surprenant surtout venant du collectif des ressortissants du nord. Pour preuve, il nous est revenu que l’association avait envoyé une liste de quatre personnes pour la représenter au sein de la commission. Il s’agit de l’ancien premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, de Malick Alhousseiny, de Mety ag-Mohamed Rissa et d’une autre forte personnalité de l’association. Le COREN qui s’attendait à voir cette liste validée dans son intégralité en a pris pour ses grades. Puisque ne sera retenu que Mohamed Ag Rissa, l’officier touareg à la retraite. Dans la configuration de la commission, un sudiste occupe le poste de président en la personne de MOHAMED Salia Sokona. Sa première-vice présidente est Mme Oumou Touré originaire du nord et représentant valablement la gente féminine. Mety Ag Mohamed Rissa ferme la marche en sa qualité de deuxième vice-président. Il est touareg et originaire de Kidal.

On ne peut pas trouver mieux pour mettre un terme aux querelles de personne pour sortir le pays de la crise. Il est extrêmement important que chacun mette un peu de bon sens pour que cette sortie de crise ne soit l’occasion de l’ouverture d’un autre foyer de tension. Dans la semaine, des points focaux seront installés dans toutes les régions du Mali. Ceux-ci vont constituer des groupes de contact de la commission à l’intérieur du pays et ont pour tâche de recueillir les préoccupations des populations afin de les soumettre à l’appréciation de la commission dialogue et réconciliation.

   Abdoulaye DIARRA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

président

AFP

L

L

AFP

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux

AFP

Soudan du Sud: des juges grévistes limogés par le président Kiir

Soudan du Sud: des juges grévistes limogés par le président Kiir

intérim

AFP

Gabon: Jorge Costa écarté, José Garrido sélectionneur par intérim

Gabon: Jorge Costa écarté, José Garrido sélectionneur par intérim

AFP

Fifa: le patron du foot africain Issa Hayatou président par intérim

Fifa: le patron du foot africain Issa Hayatou président par intérim

AFP

Zambie: le président par intérim Guy Scott suspendu de son propre parti

Zambie: le président par intérim Guy Scott suspendu de son propre parti

commission

AFP

Attaque de la prison de Kinshasa : une commission enquête annoncée

Attaque de la prison de Kinshasa : une commission enquête annoncée

AFP

Burundi: une commission créée pour réviser la Constitution

Burundi: une commission créée pour réviser la Constitution

AFP

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale