mis à jour le

Areva Niger : les employés de la mine de Cominak en grève

Les employés de la mine d'uranium de Cominak, dans le nord du Niger, ont entamé jeudi dernier une grève de 48 heures pour exiger dans la société française Areva le paiement d'un bonus de 600 000 F CFA par personne pour le compte de l'exercice 2012, rapporte Agencecoffin.com. Les agitations ont surgi à un moment où la firme française tente de renégocier son contrat à long terme sur les mines de Cominak et Somair dans le nord désertique du Niger, pendant que les travailleurs lui reprochent d'avoir fraudé son rapport financier de 2012. Selon Inoua Neino, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des mines du Niger, la mine de Cominak aurait dégagé 27 milliards de francs CFA de profits l'année dernière sur lesquels la frime française aurait extrait 10 milliards de francs CFA avant le calcul du bonus sur profit.

Aréva

AFP

Areva au Gabon: une histoire franco-gabonaise

Areva au Gabon: une histoire franco-gabonaise

AFP

Niger: Areva va licencier plusieurs centaines de salariés

Niger: Areva va licencier plusieurs centaines de salariés

AFP

Uranium: Niamey "approuve" la nouvelle convention d'exploitation avec Areva

Uranium: Niamey "approuve" la nouvelle convention d'exploitation avec Areva

Niger

AFP

Migrations: l'Italie va déployer 470 militaires au Niger

Migrations: l'Italie va déployer 470 militaires au Niger

AFP

Avant Noël, Macron au Niger pour soutenir les troupes

Avant Noël, Macron au Niger pour soutenir les troupes

AFP

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

employés

AFP

Tanzanie: les employés d'une morgue éventrent la "mule" pour voler sa drogue

Tanzanie: les employés d'une morgue éventrent la "mule" pour voler sa drogue

AFP

Des employés maliens de la Croix-Rouge enlevés dans le centre du pays

Des employés maliens de la Croix-Rouge enlevés dans le centre du pays

AFP

Soudan: trois employés de l'ONU enlevés au Darfour

Soudan: trois employés de l'ONU enlevés au Darfour