mis à jour le

L’Eco-Revue: semaine du 15 Avril 2013

Chaque semaine, nous essayerons, dans cette chronique, de résumer l'actualité économique nationale, afin d'avoir une vue d'ensemble et ne pas se noyer dans la masse gigantesque d'informations disponibles et de pouvoir, assurer ainsi, le suivi des projets annoncés.

Lundi 15

Dans le cadre de nos efforts pour éclairer l’opinion publique sur la question du prêt de précaution du FMI, Nous avons réalisé une interview avec Mr. Mark Weisbrot, directeur du centre des recherches économiques et politiques de Washington. Il a insisté sur les choix idéologiques des institutions financières internationales et leurs dangers sur les économies des pays en développement. Il a rappelé aussi, les effets des directives du FMI en Amérique Latine et en Asie et il a préconisé des chercher d'autres alternatives comme des prêts bilatéraux avec les pays qui possèdent de grandes réserves en devise, comme la Chine, la Russie et les pays d'Amérique latine.

La STEG et BNP PARIBAS signent un contrat de prêt d'un montant de 145 MDT (72 Millions d’euros), destiné à financer la construction et le montage de deux turbines à gaz de la centrale de Bir Mcherga à Zaghouan d'une puissance de 256 KW.

Thomas Cook et TUI, deux des plus importants tours opérateurs travaillant sur la Tunisie, demandent au gouvernement tunisien de renoncer aux récentes taxes décidées (2 DT par jour) sur les nuitées hôtelières et sur les boissons alcoolisées.

Le constructeur automobile iranien Iran Ikco , aura bientôt pignon sur rue en Tunisie pour la mise en vente ses propres modèles 100% iraniens.

Selon le bulletin de l'Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA), Les investissements agricoles approuvés , au cours du premier trimestre de 2013, ont crû de 46%, pour une valeur de 100 millions de dinars, contre 67 MD, au cours de la même période de 2012 et de 96% par rapport à 2011.

Le ministère du Commerce va importer 3000 tonnes de pommes de terre , et va écouler 1000 tonnes au prix de 850 Millimes le Kg.

Le PDG de Tunisair annonce le licenciement 1700 agents et la possibilité de réduire ses acquisitions d'avions , due à la situation difficile de la compagnie avec des déficits monstres (134 MDT en 2012) et une dette de 480 MDT, par contre il n'y a aucun problème à dépenser des millions en communication avec cette signature d'un contrat de sponsoring avec le Hand-Ball... Français...

Mardi 16

La gestion du budget par objectif trainera jusqu'à 2014, c'est le constat d'Abderrahmen Khochtali, le Chef GBO du ministère des Finances. Par contre la signature du prêt FMI, a été très rapide, sans aucun débat national...

On aurait aimé plutôt un rythme aussi rapide pour exécuter les projets d'investissements publics dans les régions sinistrées, mais on peut toujours rêver ...

Au moins, notre ministre avoue que la crise est due à la mauvaise gestion du gouvernement, il préconise alors d'amnistier les hommes d'affaires interdit de voyage. Le pouvoir appartient toujours au fric...

D'ailleurs grâce au fric, notre Berlusconi national affiche ces ambitions médiatiques : Après Ettounisia, Dar Essabah...

mercredi 17

les secteurs des phosphates et des engrais ont enregistré une perte de 2 milliards de dinars , soit l'équivalent de 75% du prêt du FMI, selon la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), due aux protestations sociales des chômeurs de la région d'après les dires des responsables. Hors ces responsables, et l'état en 1er lieu, ont mal négocié leur communication et leur stratégie relationnelle avec les habitants de ces zones qui voient des milliards sortirent de leur terre sans voir d'effets sur leurs vies miséreuses tout en subissant les effets néfastes de la pollution industrielle...

Quand on voit que l'état des infrastructures dans des régions déshéritées comme Jbeniana et d'El Hancha se sont dégradés après la « révolution », on ne peut que comprendre la colère des populations de l'intérieur du pays...

Comme nous l'avons indiqué dans notre analyse de la demande du prêt du FMI , le gouvernement prépare une loi de finances complémentaire dont les principales mesures sera d'officialiser la baisse de la prévision de croissance à 4%, de baisser l'impôt sur les sociétés de 30 à 25%, de consacrer un budget de 500 MDT à la recapitalisation des banques, et rien concernant le développement régional, rien de bon pour ceux qui souffrent...

Entretemps le gouvernement continue à nous faire patienter avec des mesurettes, comme cette décision de vendre le sucre subventionné en emballage spécifique , comme si ça allait réellement arrêter le traffic des matières subventionnées...

Jeudi 18

L'état continue avec ces mesurettes, le ministère du commerce annonce le gel des prix de certains produits alimentaires . Ces mesures peuvent avoir un effet baissier sur l'inflation à court terme, mais ne pourra que creuser le déficit de la caisse de compensation tant que la contrebande et la spéculation continueront à sevir...

Entretemps les chiffres restent désolants, les recettes touristiques baissent de 2,8% par rapport au 1er semestre 2012 et de 7,6% par rapport à 2010, et malgré l'augmentation des recettes du cuir et de la chaussure qui croît de 10,2% les autres filières (cuirs peaux, habillement, pelleterie et accessoires) restent désespérément déficitaires.

Les multinationales continuent leurs conquêtes en Tunisie, TNT Express un des mastodontes mondiaux du transport de fret et colis s'attaque au monopole de l'Etat . Espérons que notre entreprise nationale résiste et améliore son offre.

Vendredi 19

La société « El Fouladh » annonce qu'elle ne peut plus recruter vu son état financier dégradé dû à une augmentation de la charge salariale de 35% par rapport à 2010 et à la perturbation du marché miné par la contrebande.

Une société tuniso-chinoise a présenté une demande pour installer une unité de montage de voitures chinoises , dans la zone industrielle d'El Mhamid, à Tajerouine, dans le gouvernorat du Kef, sur une surface de plus de huit hectares avec 120 postes d'emplois à la clé. Espérons que le projet soit vite réalisé...

L'Observatoire national « Ilef » pour la protection du consommateur, organise une conférence autour du thème « les dangers qui menacent la classe moyenne et leurs implications sur les indicateurs sociaux et de développement en Tunisie ». Une étude élaborée et présentée par l'un des intervenants, indique que 40% des ménages appartenant à la classe moyenne en Tunisie se rapprochent de plus en plus du seuil de pauvreté et que les personnes dépensant la moyenne de 10 dollars par jour ne dépassent pas les 13%.

Entretemps, nos députés augmentent leurs primes et touchent désormais 15 fois le SMIG . Les magistrats peuvent protester autant qu'ils veulent, les élus font la loi , au détriment de la classe moyenne et pauvre…
Et bon courage quand même !

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013