mis à jour le

Etienne Tshisekedi à Kinshasa le 13 octobre 2012. REUTERS/Jonny Hogg
Etienne Tshisekedi à Kinshasa le 13 octobre 2012. REUTERS/Jonny Hogg

RDC: l'opposition radicale se cherche un nouveau souffle

Il n'existe plus de différence entre l'opposition radicale incarnée par Etienne Tshisekedi et les autres opposants politiques du pays.

Verbe haut, nerfs à vif, revendications à tout va, dénonciation de fraudes électorales, etc. La mobilisation des opposants congolais étaient grande au sortir de la dernière présidentielle (novembre 2011). Opposition radicale tous azimuts autour d'Etienne Tshisekedi, leader charismatique et président de l'UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), principal parti de l'opposition.

Le temps est passé. Et depuis, plus rien. Les choses se sont tassées et la motivation avec. Etienne Tshisekedi, président autoproclamé en République démocratique du Congo reste toujours inactif, malgré sa prestation de serment en sa résidence. Sa voix est inaudible sur les questions brûlantes de la RDC. Serait-il devenu aphone?

Visiblement, le réalisme politique est passé du côté de l'opposition. C'est Joseph Kabila, le président que l'on estime «mal élu» qui engage le Congo et pas celui que l’on dit «élu par le peuple». Et la résignation a gagné même les fervents partisans d'Etienne Tshisekedi. «Le vieux a raté le coche et nous avec lui. Mais, avec son âge, je ne pense pas qu'il a encore des chances de diriger ce pays», confie un combattant dans la quarantaine, qui a requis l'anonymat.

L'attention et l'intérêt que le candidat de l'opposition avait suscité se sont émoussés. L'on parle de moins en moins de fraude électorale et de la vérité des urnes. Même la rébellion du M23 qui a, un temps, fait allusion à cette vérité des urnes ne l'évoque plus. «L'homme de Limete» paraît esseulé dans sa résidence qui n'a rien des allures de la présidence de la République, même si certains combattants l'affublent toujours du titre de président.

Opposition divisée et homme providentiel

Les lignes se sont distendues entre l'opposition radicale, la ligne pure et dure, fidèle à Etienne Tshisekedi et les autres opposants dont certains sont à l'Assemblée nationale. Une opposition qui s'oppose comme elle peut sans faire le contrepoids face à la majorité présidentielle. Au risque de donner raison à «l'opposant radical» qui préconisait le boycott face aux acteurs du pouvoir en place.

Loin des institutions politiques, quel avenir pour l'opposition d'Etienne Tshisekedi? A-t-elle des perspectives pour revenir au devant de la scène politique et influer sur le cours des évènements en RDC? Elle serait, apparemment, à bout de souffle après avoir manqué de remporter la dernière présidentielle. S'envole avec cette opposition les espoirs de milliers de Congolais qui devront encore attendre la venue d'un hypothétique homme providentiel.

Pour Claude Buse, analyste a la Monusco, «la providence n’est pas dans telle ou telle personne, mais dans un autre projet du Congo. Un projet conçu comme le Congolese Empowerment Act, alternative aux réseaux mafieux et des charognards qui vivent des bénéfices des minerais du sang. Sans un autre projet de société l’opposition congolaise n’est qu’une force brute», tranche-t-il.

Pour ceux qui sont avides d’actions d’éclats, ils peuvent continuer à placer leurs espoirs en Etienne Tshisekedi et attendre que le «Sphinx de Limete» renaisse de ses cendres.

Ce qui n’est pas prêt de se produire vu le déroulement des évènements.

Jacques Matand (Journaliste congolais)

Jacques Matand

Journaliste congolais, spécialiste de la région des grands lacs en afrique. Rédacteur en chef adjoint du site grandslacsTv.com.

Ses derniers articles: RDC: l'opposition radicale se cherche un nouveau souffle  Il n' y a pas de Jérôme Cahuzac en RDC  Lettre d'un Congolais à Hollande 

Etienne Tshisekedi

Francophonie

Hollande ne pouvait pas snober Kinshasa

Hollande ne pouvait pas snober Kinshasa

RDC

A quoi joue l’opposition congolaise?

A quoi joue l’opposition congolaise?

Sénégal

Wade l'anti Gbagbo

Wade l'anti Gbagbo

M23

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

AFP

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces