mis à jour le

ME ASSANE DIOMA NDIAYE SUR REWMI FM : «L’Etat doit armer les cours de contrôle pour éviter l’enrichissement illicite»

Avocat à la cour, Me Assane Diomba Ndiaye a été l'invité de Modou Mbacké dans Penccum Rewmi. Au cours de l'émission, ils ont débattu sur la traque des biens mal acquis, l'arrestation de Karim Wade et la sortie du procureur, Alioune Ndao de la cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei).

Concernant la sortie du procureur de la Crei, «je dirai que nous sommes dans un monde où les citoyens ont droit à l'information surtout, en ce qui concerne un dossier comme celui de Karim Wade», a déclaré Me Assane Diomba Ndiaye qui, toutefois, dit déplorer la manière dont le procureur a communiqué, «parce qu'il devait faire une communication descendante mais, pas un point de presse où les journalistes posent des questions». Les avocats de Karim Wade ont également tenu un point de presse pour donner leur version des faits. Ainsi, selon Me Assane Dioma Ndiaye, ces avocats ont fait une bataille de communication. Toutefois, Assane Dioma Ndiaye a informé que la justice doit se fonder sur la vérité et la sérénité. Parlant du temps mis pour arrêter Karim Wade, (2heures après la consultation des réponses: ndlr), Assane Dioma Ndiaye jugera que le procureur devait au moins prendre un ou deux jours pour étudier les réponses fournies par les avocats, avant de décider de son arrestation. Mais, recadre-t-il, «on ne peut rien lui reprocher car, la loi n'a pas prévu le temps que le procureur doit prendre pour décider de la suite».
S'agissant de la cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), Me Assane Dioma Ndiaye décriera des «manquements». «Je ne suis pas en train de défendre Karim ou quelqu'un d'autre mais, c'est tout simplement que la loi est générale et impersonnelle», dira Me Ndiaye, selon qui, la médiation pénale ne signifie rembourser une somme pour être libre mais, consiste à trouver une entente entre deux personnes qui ont un problème sur un sujet, avant que cela n'arrive entre les mains du juge. Aussi, Me Assane Dioma Ndiaye a proposé des politiques structurelles, pour éviter les cas d'enrichissement illicite, sinon les réduire. Ceci, dit-il, en armant les cours de contrôle qui existent dans ce pays, pour inspecter, chaque mois, ceux qui gèrent l'argent du pays.

Cheikh Moussa SARR
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Rewmi

Moussa Keita

Abdourahmane Diouf de Rewmi sur la pénurie d’eau :

Abdourahmane Diouf de Rewmi sur la pénurie d’eau :

Moussa Keita

Rewmi fm 97.5 vous propose tous les dimanches, une émission consacrée

Rewmi fm 97.5 vous propose tous les dimanches, une émission consacrée

Moussa Keita

Benno Bokk Yakaar

Benno Bokk Yakaar

contrôle

AFP

Contrôle maritime de Tripoli: Rome se félicite

Contrôle maritime de Tripoli: Rome se félicite

AFP

Mali: la localité de Ménaka sous contrôle des ex-rebelles

Mali: la localité de Ménaka sous contrôle des ex-rebelles

AFP

RDC: l'armée reprend le contrôle d'une localité stratégique dans l'Est, 7 morts

RDC: l'armée reprend le contrôle d'une localité stratégique dans l'Est, 7 morts