mis à jour le

Coordination Nationale des Organisations Patriotiques du Mali (COPAM) : Communiqué de presse

Younouss Hamey Dicko

Le 15 avril 2013, la COPAM a examiné, avec toute l'attention requise, la situation préoccupante du Mali.

- Considérant la volonté inébranlable des autorités d'une transition imposée au peuple malien par la CEDEAO, à refuser à notre nation, en violation de ses droits fondamentaux, notamment l'organisation des concertations nationales souveraines ;

- Considérant que le président par intérim, dans tous les actes qu'il prend, cherche désespérément à renforcer le FDR et son clan ;

- Considérant le défaut de représentativité des principales forces politiques et sociales du pays ;

- Considérant la volonté puérile et irresponsable des autorités de la transition d'exclure les forces du changement du processus de dialogue et réconciliation.

- Considérant que la commission fantoche créée par le président par intérim est décriée par toutes les populations du Nord, toutes ethnies confondues, y compris même le président de ladite commission ;

- Considérant que le président, les deux vice-présidents et les trente membres de cette Commission fantoche, à la solde et à l'image du président par intérim, sont tous du FDR et de son clan.

La COPAM :

1. Dénonce cette commission soit disant de dialogue et réconciliation, sous sa forme actuelle, car elle est en réalité une structure mise en place pour exclure la COPAM.

2. Exige sa dissolution immédiate et la mise en place d'une véritable Commission Vérité, Dialogue et Réconciliation, après une large concertation dont sortirait une représentativité de toutes les sensibilités du Mali.

3. La Commission du président par intérim n'est pas viable, faite sur mesure de son auteur, entrainant des charges financières énormes pour entretenir 33 parasites FDR, incompétents, responsables du désastre de notre nation et ce pendant 2 ans !

4. La Commission du président par intérim, et non des Maliens et composée de ceux-là mêmes qui ont pris d'assaut l'ORTM, mise gracieusement à leur disposition, pour annuler les concertations la veille même de leur tenue. Qui ces personnes, des imposteurs bien connus vont-ils réconcilier ? Avec qui ces imposteurs vont dialoguer ?

5. Cette commission, mort-née, est une commission FDR à dominante ADEMA.

6. Le président par intérim, ne trompe que lui-même, pas les forces du changement. Il veut placer et enrichir son clan FDR et ADEMA pendant au moins 2 ans et leur donner les moyens de gagner les élections à venir.

7. Peuple du Mali, la COPAM et l'ensemble des Forces vives veillent pour l'avènement du CHANGEMENT tant attendu que les ennemis de notre nation tentent vainement d'empêcher.

Bamako, le 17 avril 2013

P/ La COPAM

Le Président, Pr. Younouss Hamèye DICKO

Mali

AFP

Désertion de 36 gendarmes dans le centre du Mali

Désertion de 36 gendarmes dans le centre du Mali

AFP

Le Mali va lancer une "vaste opération" anti-jihadiste dans le centre

Le Mali va lancer une "vaste opération" anti-jihadiste dans le centre

AFP

Le nouveau gouvernement du Mali a été formé

Le nouveau gouvernement du Mali a été formé

presse

AFP

Troubles en Tunisie: le président Essebsi critique la presse étrangère

Troubles en Tunisie: le président Essebsi critique la presse étrangère

AFP

Libye: l'ONU presse pour une fin pacifique de la période de transition en 2018

Libye: l'ONU presse pour une fin pacifique de la période de transition en 2018

AFP

Algérie: la presse privée, née il y a 30 ans, craint pour sa survie

Algérie: la presse privée, née il y a 30 ans, craint pour sa survie