mis à jour le

Aide financière aux partis politiques : La CODEM y renonce

Le Bureau Politique national de la Convergence pour le Développement du Mali (Codem) a organisé, samedi dernier, à la Maison de la Presse, une conférence de presse. Objectif : éclairer l'opinion nationale et internationale sur les raisons et les motivations l'ont poussé à prendre la décision unilatérale de renoncer à la subvention qu'il doit bénéficier au titre du financement accordé aux partis conformément à la loi sur le financement des partis politiques. La conférence de presse a été présidée par le Doyen Souleymane Makamba Doumbia, 1er vice- président de la Codem, en présence de Inza Coulibaly, Mamadou Sory Coulibaly tous vice-présidents du parti, Moussa Kanta, Président du Mouvement des jeunes du parti.

Souleymane Makamba Doumbia (au milieu)

D'entrée de jeu, Souleymane Makamba Doumbia dira: « il y a quelques jours de cela, notre président faisait état de la décision prise par notre parti, la Codem, de renoncer à la subvention de 33.993.690F CFA dont notre parti doit bénéficier au titre du financement accordé aux partis conformément à la loi sur le financement des partis politiques ». A l'en croire, c'est la somme de 1500 000 000 que l'Etat malien aurait mis à la disposition des partis politiques comme support des activités et fonctionnement interne.

Selon Souleymane Makamba  Doumbia, cette décision prise par la CODEM, est un geste qui mérite d'être expliqué et justifié afin d'éviter toute mauvaise interprétation. C'est pourquoi, il a tenu à faire comprendre que certains diront que la CODEM a, suffisamment, d'argent pour se passer de cette cagnotte, et, d'autres pourraient faire une interprétation malveillante. « Nous l'avons fait par conviction et conformément à notre éthique, à savoir la culture de l'esprit de sacrifice et du don de soi », a-t-il expliqué.

Selon lui, c'est là une manière de prouver que la CODEM a le devoir de servir l'Etat et non s'en servir. Pour lui, cette initiative s'inscrit dans la continuité de la mobilisation générale pour sortir le Mali dans la situation qu'elle connait. Souleymane Makamba Doumbia a, également, précisé que depuis quelques mois, la CODEM a organisé des collectes de dons en faveur des populations victimes de la crise. Il a indiqué que ces opérations ont permis de distribuer et programmer des réalisations d'équipements et de matériels d'une valeur dépassant 100 millions de F CFA. Pour le conférencier, l'Etat a besoin de ces fonds au regard de la crise que connait le pays. Toutefois, Souleymane Makamba Doumbia a noté que si le décaissement de ces 1 milliard cinq cent millions de F CFA devrait être inévitable pour l'Etat, la CODEM suggère que ce montant serve à prendre en charge des perdiems des délégués de tous les candidats à l'élection présidentielle, dans l'ensemble des bureaux de vote. Pour lui, cela participera à garantir davantage une élection transparente et donnant ainsi la possibilité à tous les candidats d'être représentés dans les bureaux de vote. Pour le 1er vice- président de la CODEM, ceci est important pour créer un environnement de justice et d'équité envers les candidats. Il dira, cependant, que cette proposition n'est valable que pour les années d'élections car, loin de la CODEM toute idée de remettre en cause la loi sur le financement des partis.

Jean GOITA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

aide

AFP

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

AFP

La Banque mondiale reprend son aide budgétaire au Malawi

La Banque mondiale reprend son aide budgétaire au Malawi

AFP

Trois millions de Kényans ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence

Trois millions de Kényans ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence

partis

AFP

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

Zimbabwe: des partis d'opposition se coalisent pour battre Mugabe en 2018

AFP

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

AFP

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

politiques

AFP

Togo: cérémonies de "purification" en mémoire des violences politiques

Togo: cérémonies de "purification" en mémoire des violences politiques

AFP

RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt en pleines négociations politiques

RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt en pleines négociations politiques

AFP

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques