mis à jour le

Après la sensibilisation, la répression

La direction générale de la police municipale de Ouagadougou a organisé, le jeudi, 18 avril 2013, une conférence de presse sur la situation des abattages clandestins dans la capitale burkinabè. Les responsables de la police municipale en ont profité pour informer les journalistes de la reprise des activités de la brigade de lutte contre le phénomène, qui va désormais réprimer les auteurs. La commune de Ouagadougou, dans sa volonté de lutter contre les abattages clandestins et de préservation de la (...) - Economie

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

répression

AFP

Tchad: la répression se durcit chez l'allié africain de l'Occident, selon des témoignages

Tchad: la répression se durcit chez l'allié africain de l'Occident, selon des témoignages

AFP

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

AFP

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation

Le Maroc justifie la répression contre le mouvement de contestation