mis à jour le

Commune de Bobo : L'ambassadeur de Turquie chez le maire

Les relations entre la ville de Bobo et la Turquie se concrétisent de plus en plus. Dr Aydin Sefa Akay, ambassadeur de la Turquie au Burkina était chez le maire de la commune vendredi 19 avril pour parler de coopération.

L'horizon s'éclaircit entre la ville de Bobo-Dioulasso et la République du Turquie. En effet, depuis maintenant deux ans, le maire de la commune ne cesse de multiplier les actions en faveur de ce pays à cheval entre l'Asie et l'Europe en vue d'obtenir un partenariat. Les actions sont en train de porter des fruits. N'ayant pas pu faire personnellement le déplacement de Bobo (il était représenté par le consul honoraire de Turquie au Burkina), l'ambassadeur Aydin Sefa Akay est venu « saluer, féliciter et parler » avec le maire Salia Sanou. D'abord, l'ambassadeur qui a été reçu au cabinet du maire, a dit être venu saluer le maire pour les efforts qu'il fait, malgré les moyens assez modestes de la commune, pour impulser le développement à Bobo-Dioulasso. Ensuite, il l'a félicité pour sa réélection à la présidence du Conseil municipal, pour un autre bail de cinq ans. Enfin, il a parlé avec le maire de coopération.

Ainsi, on peut déjà retenir que très prochainement (probablement au mois de mai 2013), Bobo-Dioulasso sera jumelée avec la ville de Gaziantep, une ville industrielle de Turquie. Ce qui est tout à fait compréhensible quand on sait que Bobo-Dioulasso est également une ville industrielle mais qui, malheureusement, a connu une forte regression dans le domaine ces 20 dernières années. On ose croire que l'occasion sera belle pour les industriels de la ville, de tisser des relations durables avec leurs homologues de Turquie afin de bénéficier de leurs expériences dans le domaine et remettre sur les rails l'industrie de la ville. L'ambassadeur, en compagnie du maire, a fait sa prière du vendredi au milieu des fidèles musulmans à la mosquée de Dioulasso-bâ.

En attendant, l'ambassadeur est allé visiter les travaux de construction d'un complexe scolaire au secteur 22 (ex-Yéguéré) financé par un promoteur Turc. Ce complexe scolaire qui sera une référence en matière de qualité de l'enseignement à Bobo, contribuera sans aucun doute à accroître également l'offre en matière d'éducation et de formation. C'est donc parti pour une nouvelle ère entre Bobo-Dioulasso et la Turquie.

Séry Aymard BOGNINI

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

bobo

AFP

Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne

Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne

AFP

Burkina Faso: Bobo Dioulasso la frondeuse refuse les ordres des putschistes

Burkina Faso: Bobo Dioulasso la frondeuse refuse les ordres des putschistes

AFP

Maboneng, l'Afrique du Sud idéalisée d'un îlot bobo

Maboneng, l'Afrique du Sud idéalisée d'un îlot bobo

Turquie

AFP

Somalie: des blessés de l'attentat de Mogadiscio soignés en Turquie

Somalie: des blessés de l'attentat de Mogadiscio soignés en Turquie

AFP

Maroc: un an de prison pour avoir célébré l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie

Maroc: un an de prison pour avoir célébré l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie

AFP

Libye: la Turquie rouvre son ambassade

Libye: la Turquie rouvre son ambassade

maire

AFP

Sénégal: protestations

Sénégal: protestations

AFP

Niger: révocation du maire de Niamey

Niger: révocation du maire de Niamey

AFP

Législatives au Sénégal: la Cour suprême refuse la liberté provisoire au maire de Dakar

Législatives au Sénégal: la Cour suprême refuse la liberté provisoire au maire de Dakar