mis à jour le

Commune urbaine de Ouahigouya : Gilbert Noël Ouédraogo prend officiellement les rênes

La commune urbaine de Ouahigouya a vécu, le 20 avril 2013, au rythme d'une grande et triomphale mobilisation. Des milliers de personnes sont venues des localités du Burkina Faso et de pays voisins (Mali, Ghana) pour marquer du sceau de leur présence la cérémonie d'installation du maire de la commune, Gilbert Noël Ouédraogo. C'est le haut-commissaire de la province du Yatenga, Seydou Coulibaly, par ailleurs président de ladite cérémonie, qui a remis la clé de la cité au maire enserré de son écharpe.

Elu conseiller municipal à la faveur de l'élection couplée du 2 décembre 2012, Gilbert Noël Ouédraogo a eu l'onction de la majorité des conseillers municipaux, le 11 mars dernier pour piloter, les cinq prochaines années, la cité de Naaba Kango, Ouahigouya. La cérémonie du 20 avril 2013 marque ainsi son entrée en fonction officielle. C'est à 9 heures 45 que le "désormais" maire de Ouahigouya, Gilbert Noël Ouédraogo, a fait son entrée triomphale à la « Place de la Nation » où a eu lieu la cérémonie d'installation. Bain de foule, salutations d'usage et place à la cérémonie proprement dite qui a démarré par une baignade de bénédictions au cours de laquelle se sont succédés les représentants des communautés musulmane, protestante, catholique et des coutumiers.

« Devoir » d'hommage

C'est par des propos pleins d'émotion, d'hommage et de reconnaissance que le député-maire, Gilbert Noël Ouédraogo a ouvert son intervention. « Je voudrais, d'entrer de jeu, rendre hommage à toutes les personnalités vivantes ou disparues qui m'ont précédé à la tête de cette ville et qui ont contribué à son rayonnement et à son développement depuis son érection en commune en 1958 : Son Excellence feu Amado B. Ouédraogo, feu Moussa Barry, feu Arouna Ouédraogo, feu Adama Sawadogo, Eloi Ouédraogo, Baba Ouédraogo, de son excellence Hippolyte Ouédraogo, feu Edouard Beloum, Dr. Bernard Lédia Ouédraogo, Issa Joseph Diallo, Simplice N. Ouédraogo et Abdoulaye Sougouri (maire sortant, ndlr) », a retracé Gilbert Noël Ouédraogo.

Il s'est ensuite réjoui de la coloration politique du conseil municipal qui, selon lui, est faite de l'entrée de nouvelles formations politiques, témoignant de la volonté commune des filles et fils de la commune d'½uvrer pour le bien-être et la défense des intérêts des populations de la ville. Pour mémoire, le conseil municipal est composé de l'ADF/RDA, du CDP, de l'UPC et de PDS/METBA. « Après la formation du nouveau bureau du conseil municipal, je place mon mandat sous le quadruple signe de l'humilité, de la cohésion sociale, du rassemblement et de la paix », a-t-il décliné avant de souligner : « La période électorale est passée avec son lot déception et de succès. Mais au bout du compte, c'est la démocratie qui a triomphé, c'est le peuple burkinabè qui, dans son ensemble, a gagné ; c'est la commune de Ouahigouya qui a gagné ». A en croire le maire, c'est dans la loyauté, l'équité et la justice qu'il assumera sa fonction à l'égard de chaque habitant de la commune. « Quelle que soit votre conviction politique, philosophique ou religieuse, je serai à votre disposition », a-t-il insisté. C'est dans cette dynamique qu'il a invité chaque acteur politique, dans le rôle qui lui a été confié, à honorer son mandat au nom de l'intérêt général. Pour lui, les alternances politiques au sein du conseil municipal ne sauraient occulter les attentes légitimes des populations qui aspirent à de meilleures conditions de vie.

Faire de Ouahigouya un modèle

La cérémonie a été une occasion pour le maire sortant, Abdoulaye Sougouri de dresser un bilan de gestion du conseil municipal dont il a eu la charge de conduire de 2006 à 2012. Il a revisité les acquis engrangés, relevé les insuffisances avant de remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont accompagné le conseil municipal durant son mandat. Tout en adressant ses félicitations et bénédictions à son successeur, Abdoulaye Sougouri a invité les populations de la commune à apporter à celui-ci, tout le soutien nécessaire à la construction de la cité pour le bien-être de tous. Pour Gilbert Noël Ouédraogo, les défis sont certes énormes mais avec le concours de tous, rien ne sera insurmontable. Meilleure organisation de la gare routière, l'abattoir frigorifique de la ville et l'assainissement sont inscrits au rang des priorités, à en croire le maire entrant. Également, toujours selon le bourgmestre, un point d'honneur sera fait à l'investissement humain à travers l'éducation, la jeunesse et la valorisation de l'effort au travail. Pour cela, « la concertation et la sensibilisation seront privilégiées en vue de l'atteinte des objectifs que nous visons », a-t-il soutenu avant d'inviter l'ensemble des membres du conseil municipal à se départir de toute conduite qui ne rend pas service aux populations. Il n'a pas caché ses ambitions pour la cité. « Un de mes grands rêves que je souhaiterais dévoiler dès à présent, c'est celui de réaliser Ouahigouya 2025. Un projet global d'édification d'une cité moderne accueillant tous les résidents, les non-résidents et la diaspora qui viendront édifier des habitations et des infrastructures dignes de notre vision futuriste pour notre ville », a affiché le député-maire Gilbert Noël Ouédraogo.

Dans son élan, le maire peut compter sur son parrain, Lennart Karlsson du parti centre de Suède qui, dans son intervention, a affirmé que Gilbert Noël Ouédraogo a des valeurs de démocratie. A en croire M. Karlsson, les populations de la commune ont fait un bon choix en plaçant leur confiance à son filleul. "C'est une chance de l'avoir comme maire", a-t-il affirmé. Tout en lui souhaitant plein succès dans sa mission, Lennart Karlsson n'a pas manqué de prodiguer, en cinq points, des conseils à son filleul : être à 100% transparent et communicatif, choisir des collaborateurs compétents et les responsabiliser sans tenir compte de leur appartenance politique. Aussi, a-t-il demandé au maire de mettre l'accent sur la jeunesse à travers l'investissement humain, de rester constamment à l'écoute des populations et, enfin, de se montrer serviteur du peuple. « Vos conseils ne sont pas tombés dans les oreilles d'un sourd », a assuré le maire avant de traduire toute sa reconnaissance à son parrain pour ses nombreux soutiens.

La cérémonie a été marquée par une forte présence de personnalités parmi lesquelles Simon Compaoré, Marin Ilbdoudo, Arba Hama Diallo, Ablassé Ouédraogo, Maître Passéré Titinga, Halidou Ouédraogo, l'ambassadeur de la Libye, le consul honoraire de la République démocratique du Congo au Burkina Faso et les maires de Mopti au Mali et de Wa au Ghana.

C'est par des mots de remerciements à toutes ces personnalités, des embrassades et autres bénédictions au maire de cette commune, située à 189 kilomètres au nord de Ouagadougou et forte de 65.000 âmes, qu'a pris fin la cérémonie.

Kader PALENFO ([email protected]) pour Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Noël

AFP

Noël sanglant en RDC: au moins 35 civils tués dans plusieurs attaques au Nord-Kivu

Noël sanglant en RDC: au moins 35 civils tués dans plusieurs attaques au Nord-Kivu

AFP

Noël sanglant en RDC: 22 civils massacrés au Nord-Kivu

Noël sanglant en RDC: 22 civils massacrés au Nord-Kivu

AFP

Nigeria: Boko Haram a tué au moins 14 personnes le jour de Noël

Nigeria: Boko Haram a tué au moins 14 personnes le jour de Noël