mis à jour le

Nébuleuse autour de l’affaire des 200 véhicules de l’armée malienne : Que tombent les masques !

Ex directeur du comité de Régulation des Télécommunications, actuellement président de l'Agence Malienne de Régulation des Télécommunications,  M. Choguel K. Maiga est un homme puissant. Si puissant, qu'il dépense l'argent public à sa guise.

Diango-Choguel

Le dernier cas concerne l'achat des 200 véhicules au bénéfice de l'armée malienne dont lui seul a pris l'initiative avant de s'y embourber.

Jusqu'ici  au Mali, il n'ya que deux sociétés de téléphonie mobile : Orange Mali et Malitel.

Celles-ci dans les contrats qui les lient à l'Etat malien ont le devoir d'étendre la téléphonie mobile à travers tout le pays.  Même là où elles ne sont pas supposées générer des bénéfices.

Aussi, elles doivent, ces deux sociétés, contribuer à alimenter un fond dit d'accès universel. Ledit fond a été principalement alimenté par Orange Mali pour un montant d'environ 10 milliards, Malitel n'ayant fait signe que cette année.

Son excellence Choguel K. Maïga prit alors la décision sur lui, (sans consulter ni le Président de la République par Intérim ni le Premier ministre) d'acheter, au bénéfice de l'Armée malienne  200 véhicules.

En plus, l'occasion faisant le larron, le « Premier ministre », M. Choguel K. Maïga, le Président de l'Agence Malienne de Régulation des Télécommunications n'a pas été contesté quant à sa décision. Cela s'entend, puisque, par ces temps, au nom de l'armée malienne, tout projet est supposé être bon et patriote.

M. Maiga a donc fait appel à un certain Babouya Sylla, un certain concessionnaire.

Concessionnaire ? Allez savoir !

Qu'importe, il  fait signer avec celui-ci un contrat, un marché de gré à gré.

Pour quel résultat ?

Des citernes, des ambulances et tant d'autres  « véhicules ». Tout cela, pour la « petite » somme de 6 milliards de F CFA.

Agile, comme une aiguille, malin, très malin, M. Choguel K. Maïga prit aussi le soin de faire signer le contrat par son secrétaire général et sa DAF. Brûlant ainsi, le Chef du gouvernement, après un deal avec son ministre de tutelle.

M. Maïga pourtant n'a pas  vocation de passer de marchés de gré et gré. Cela,  quelque soit le motif.

Qu'à cela ne tienne, selon nos sources, lorsque le PM, M. Diango Cissoko a été informé de l'affaire, il aurait conseillé au puissant patron de l'Agence Malienne de Régulation  des Télécommunication de procéder au versement au trésor public de l'argent concerné, en attendant de consulter tous les opérateurs exerçant dans le domaine.

Mais, M. Maïga a plutôt choisi de faire  domicilier le montant dans une certaine banque: la Banque Régionale de Solidarité (BRS) tristement réputée être moribonde. Et là, il s'est avéré que, ni même la moitié de la manne n'a pas été enregistrée. Et pour cause. Selon nos sources, une bonne partie (plus de 500 millions de F CFA) aurait servi de pots-de-vin.

Au profit de qui ?

On parle de beaucoup de personnes dont (hélas) certains patrons de journaux.

Qui a mangé avec Choguel Maiga ?

Le temps nous le dira.

Boubacar Sankaré

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

véhicules

AFP

L'artère principale de Tunis interdite aux véhicules en raison de "menaces terroristes"

L'artère principale de Tunis interdite aux véhicules en raison de "menaces terroristes"

La rédaction

Revue de Presse. Les chinois fabriqueront prochainement des véhicules utilitaires en Algérie

Revue de Presse. Les chinois fabriqueront prochainement des véhicules utilitaires en Algérie

La rédaction

Revue de presse. L’Algérie comptera 21 millions de véhicules roulants dans 10 ans

Revue de presse. L’Algérie comptera 21 millions de véhicules roulants dans 10 ans