mis à jour le

ELABORATION DU BUDGET PARTICIPATIF : Bachir Kanouté demande l’implication de la population, pour développer les collectivités locales


Le représentant du ministre de l'aménagement du territoire et des collectivités locales, Pape Mor Ndiaye, a clôturé, hier, une session internationale de formation, en budget participatif de 10 jours, organisée par Enda Tiers monde et Enda EcoPop. Au profit de 12 personnes venant de 6 pays africains, cette rencontre a permis de demander la participation de la population dans le processus, pour asseoir une bonne gestion des finances publiques et un développement des collectivités locales.
Le développement de l'Afrique passera par la participation de la population au système décisionnel. La session de formation de 10 jours, en budget participatif, clôturée, hier, en présence de la douzaine de participants venus du Sénégal, du Niger, de la Mauritanie, du Burkina Fasso, de la République Démocratique du Congo et du Cameroun, fera dire au représentant du ministre de l'aménagement du territoire et des collectivités locales, que le budget participatif permet la participation des acteurs, pour qui, il est monté et pour qui, les actions sont menées, pour asseoir le développement. Toutefois, M. Bachir Kanouté, formateur à Enda Ecopop, s'attend à ce que les participants puissent faire toute une démarche de gouvernance participative. Les récipiendaires doivent mettre en application ce processus dans toute l'Afrique, pour inverser la tendance actuelle, étant donné que le citoyen est en marge de la gestion locale. Aussi, le budget participatif est-il un concept de démocratie participative, impliquant les citoyens dans l'attribution d'une partie du budget d'une collectivité locale. Il donne la parole à l'acteur qui a son mot à dire sur l'identification de son problème, ses priorités à inscrire dans le budget. De son élaboration à sa mise en ½uvre et à son suivi, le citoyen doit participer aux différentes dimensions du budget, pour une gestion transparente des finances publiques, d'autant que, dans plusieurs pays, les décisions concernant les populations sont prises sans elles.
Le maire de Koungueul, venu participer à la session, s'est dit «assez outillé pour mener à bien ce processus de budget participatif, n'ayant plus besoin d'apport extérieur, pour cela».
Fara MENDY
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

budget

AFP

Togo: la hausse des prix

Togo: la hausse des prix

AFP

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

AFP

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017