mis à jour le

204 milliards annoncés pour la région : Les Koldois auraient souhaité 1000 milliards

La somme de 204 milliards annoncée par le gouvernement pour la région de Kolda ne semble pas plaire à beaucoup de koldois. Le président du conseil régional Fabouly Gaye, invite le gouvernement à faire halte et à revoir les options, pour éviter les effets d'annonce.


Au sortir du conseil des ministres décentralisé de Kolda, des mesures ont été prises par le gouvernement qui annonce une enveloppe de 204 milliards pour la réalisation des projets de la région. Un non-événement pour certains qui estiment que le gouvernement fait dans les effets d'annonce. Pourtant, selon le Président du Conseil Régional, Fabouly Gaye, «le gouvernement ne peut pas se déplacer, pour juste parler des routes prévues par le MCA, ce qui est déjà un acquis. Mieux, à Kolda, si nous avons demandé 1000 milliards au gouvernement, c'est que nous avions pu, à notre niveau, mobiliser plus au niveau local». M. Gaye estime l'enveloppe annoncée pour Kolda dérisoire car, investir 200 milliards à Kolda ne représente rien, vu le gap entre Kolda et les autres régions. Aussi, la triste position de cette région du Fouladou serait-elle favorisée par son sous équipement en infrastructure sociale de base. «Tous les secteurs sont plombés, c'est la seule région où il n'y a aucune industrie, d'où vient l'essentiel des matières premières qu'on transforme au nord, alors qu'on pouvait se donner les moyens d'implanter des usines, de créer des emplois et transformer ces produits», déplorera le sieur Gaye. Invitant le gouvernement à évaluer l'impact des rencontres décentralisées qu'il assimile à un énorme gâchis, il se fait l'apôtre d'une politique abreuvée aux sources des méthodologies standards. «Nous nous sommes réunis, sans véritablement prendre en compte les préoccupations de la région, mais pour discuter des intentions qui ne sont pas parfois maitrisées par le gouvernement», a-t-il ajouté, tout en proposant l'option d'aller vers les populations, de revoir quel contenu réel lui donner et sortir «des concepts-slogans et des mouvements inutiles». Fabouly d'ajouter que même si l'option des conseils interministériels au niveau des régions est une bonne chose, le gouvernement risque d'avoir l'effet inverse, s'il continue dans cette lancée.
Elisabeth DIATTA (Rewmi Quotidien)
,




.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

région

Famine

Le retour de la faim au Soudan du Sud

Le retour de la faim au Soudan du Sud

AFP

Sécheresse: la région du Cap déclare l'état de catastrophe naturelle

Sécheresse: la région du Cap déclare l'état de catastrophe naturelle

AFP

Le Rif, région frondeuse du nord du Maroc

Le Rif, région frondeuse du nord du Maroc