mis à jour le

Elections de juillet 2013 : Le processus en marche

Conformément à la feuille de route, le ministère de l'administration territoriale et des collectivités locales a présenté un avant-projet de calendrier électoral déjà soumis au premier ministre. Le document sera discuté avec les acteurs politiques et de la société civile.

Colonel Moussa Sinko Coulibaly

Pour les élections de juillet 2013, le choix du gouvernement s'est porté sur le RAVEC (Recensement à Administrative à Vocation d'Etat Civil) à la demande de la classe politique malienne.

Sa base de données sera utilisée pour en extraire la liste des électeurs potentiels.

L'organisation des élections répond à des exigences techniques, juridiques et financières. Le Ministère s'engage à les surmonter pour que les scrutins soient libres, transparentes et fiables. A la date du 15 Mars et sur la base du RAVEC, le nombre d'électeurs potentiels est de 6 904 160. Ce chiffre englobe aussi les derniers électeurs potentiels de Côte d'Ivoire enrôlés lors des opérations du RAVEC tenues du 03 Décembre 2012 au 03 Janvier 2013. De même, les refugiés tout comme les déplacés qui avaient participé à la phase active du RAVEC s'y trouvent.

Dans le cadre des activités préparatoires, le Ministère a entrepris des actions tendant à consolider les acquis locaux en matière électorale.

Les listes électorales des électeurs potentiels ont été imprimées par quartier, village et fractions. Elles ont été transmises aux préfets des circonscriptions concernées. Du 3 au 5 Avril, ces derniers ont indiqué les lieux de vote au gouvernement.

Pour l'occasion, ils bénéficieront d'une formation sur les supports d'établissement des listes électorales biométriques. En plus, 1500 équipes seront formées sur la stratégie de remise de la carte NINA. Un inventaire du matériel électoral sera établi. Par l'ensemble de ces activités, il s'agit principalement d'un plan cadre de formation de cadres électoraux, d'adopter une stratégie globale d'éducation civique électorale et de sensibiliser les électeurs.

Le Ministère de l'administration territoriale et des collectivités locales a élaboré un plan cadre de formation qui comprend trois niveaux. Il s'agit d'une formation des agents au niveau national, des autorités administratives au niveau régional et des agents électoraux au niveau local.

A ce plan cadre s'ajoutent les activités relatives à la création d'un répertoire des agents électoraux, la conception des guides et manuels des différentes opérations (établissements des listes électorales et remise de carte NINA, gestion des bureaux de vote).

Les activités d'éducation civique et électorale sont conjointement menées avec des partenaires comme le PNUD.

Pour l'organisation des élections de 2012, des contrats avaient été signé entre l'Etat et l'organisation onusienne. Des contrats qui ont été suspendus à la suite du coup d'Etat du 22 Mars dernier.

Les autorités maliennes de transition sont sur le point de réactiver ces conventions afin que les activités répondent aux nouveaux besoins.

L'Union Européenne envisage pour sa part de financer pour un montant de 2 millions d'euro, le PNUD pour l'appui aux activités d'éducation civique.

Le Ministère a mis en place le comité de pilotage électoral qui se réunit deux fois par semaine sous la présidence du Ministre.

L'appel d'offre pour la production des cartes NINA a été lancé et le marché sera attribué sous peu.

Au niveau du comité de pilotage, des commissions sont mises en place pour atteindre les objectifs des élections.

Pour la relecture de la loi électorale, un comité a été mis en place. En ce qui concerne la participation des refugiés aux élections, le Ministère chargé de l'Action Humanitaire ainsi que l'UNHCR et l'OIM travaillent ensemble pour définir une synergie voire une stratégie d'actions facilitant la participation de ces personnes aux élections de 2013.

Par ailleurs, la CENI a obtenu l'accord de l'opération Serval pour la visite des régions de Tombouctou et Gao.

A noter qu'elle a d'ores et déjà entrepris une tournée à l'intérieur du pays pour faire l'état des lieux de ses démembrements.

La DGE a pour sa part réceptionné le 20 mars, le fichier des électeurs potentiels du RAVEC. Aussi, des équipements et matériels nécessaires pour la réalisation du fichier biométrique sont en cours d'acquisition. Le budget électoral global s'élève à 64 milliards F CFA.

Ahmed M. THIAM

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

AFP

Mali: appel de Ban Ki-moon

Mali: appel de Ban Ki-moon

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

juillet

AFP

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

AFP

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

AFP

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013